Assurance vie : comparatif, prix et avis

antoine fruchard Antoine Fruchard  mis à jour le 2020-12-04

Saviez-vous que 22 millions de canadiens avaient une assurance vie ?

Vous souhaitez couvrir vos proches ou votre entreprise en cas de décès et ne pas laisser de dettes ? L’assurance vie est faite pour vous.

Lisez en exclusivité notre guide pour tout savoir sur l’assurance vie et comparez en quelques secondes seulement, les meilleures assurances vie du Québec.

Qu’est ce qu’une assurance vie ?

Une assurance vie est avant tout un produit de prévoyance permettant à l’assuré de faire bénéficier ses proches d’un versement forfaitaire libre d’impôt en cas de décès.

C’est également un contrat bénéficiant d’une fiscalité et d’un taux de rendement intéressants et qui peut donc être utilisé également comme placement financier.

Quels sont les avantages d’une assurance vie ? Comment y souscrire ? Quelles sont les particularités à connaître ? Tout est expliqué ci-dessous.

Quelles sont les meilleures assurances vie ?

Si la plupart des assurances vies offrent les mêmes garanties, il n’en est pas de même des primes proposées. Les exclusions et les exceptions des contrats d’assurance vie ne sont pas les mêmes d’un assureur à l’autre. Il faut d’ailleurs particulièrement y faire attention.

Parmi les grands assureurs canadiens à assurer votre vie, vous trouverez l’assurance vie Desjardins, l’assurance vie Manuvie, l’assurance vie SSQ etc.

Compagnies d’assuranceModalitésSoumission
desjardins logo
  • Assurance vie temporaire pour 10, 20 ou 30 ans
  • Assurance vie permanente de base ou personnalisée
  • Souscription par téléphone ou prise de RDV en ligne
Soumission
manuvie assurance
  • Soumission en ligne pour certains contrats
  • Assurance vie temporaire pour 10 ans renouvelable et jusqu’à 75,000 $
  • Plusieurs contrats assurance vie permanente ou à participation avec minimum de 25K, 50K ou même 100K $
  • Possibilité d’adhésion garantie
Soumission
ssq assurance logo
  • Soumission par téléphone
  • Tous les types d’assurance vie possible
  • Aucun examen médical pour l’assurance vie émission simplifiée ou garantie
Soumission
Les meilleures assurances vies

Pourquoi prendre une assurance vie ?

Une assurance vie sert avant tout à protéger ses proches de dettes financières à assumer en cas de décès du bénéficiaire.

Les principaux avantages d’une assurance vie sont les suivants :

  • Le versement d’une assurance vie est libre d’impôts. Si votre protection est de 250,000 $, vos proches toucheront 250,000 $ ;
  • Vous pouvez nommer des bénéficiaires précis et ainsi leur permettre de toucher le versement en dehors de la succession, sans délai administratif en cas de décès ;
  • Ce versement peut permettre à vos proches de s’acquitter de vos dettes et de payer vos frais funéraires, le montant de vos hypothèques, le solde de vos impôts. Ils peuvent ainsi conserver les actifs que vous avez accumulé pendant votre existence. Il permet donc à vos proches de ne pas hériter de problèmes financiers en plus de la peine liée à la perte d’un proche et de maintenir un style de vie.
  • Une assurance vie a une fiscalité intéressante.
  • Si vous êtes actionnaire d’entreprise, une assurance vie permet aux actionnaires de bénéficier d’un droit de rachat d’actions pour protéger le capital de l’entreprise. En cas du décès d’un actionnaire, les autres actionnaires peuvent racheter les parts de celui-ci en versant la somme aux bénéficiaires de l’assurance vie.

Quand ai-je besoin d’une assurance vie ?

La réponse est : presque tout le temps. Cependant certains situations demandent encore davantage de précautions. Par exemple :

  • votre maison est hypothéquée
  • des personnes dépendent de vous financièrement (conjoint, enfants, parents, frères, soeurs etc.)
  • vous êtes actionnaire d’entreprise
  • vous avez des dettes etc.

Le contrat d’assurance vie permanente permet également de placer des sommes importantes dans des placements à rendements intéressants pour financer des études, une retraite etc. et peut ainsi servir à toute personne prévoyante.

Quelles sont les différentes assurances vie ?

Il existe plusieurs types d’assurance vie disponibles selon vos besoins : l’assurance vie temporaire, l’assurance vie permanente et l’assurance vie universelle.

Selon le type d’assurance vie que vous choisissez, vous pouvez également décider d’assurer votre conjoint, votre famille, vos enfants et petits-enfants.

L’assurance vie temporaire

L’assurance vie temporaire verse un capital décès si l’assuré :

  • ou bien décède dans la durée fixe prévue dans le contrat (10, 15, 20 ans)
  • ou bien décède avant un certain âge.

Les assurances vies temporaires sont évidemment moins chères que les permanentes bien que les primes augmentent au renouvellement du contrat contrairement à celles de l’assurance vie permanente qui restent semblables.

En revanche si l’assuré ne décède pas dans la période mentionnée dans le contrat, le contrat d’assurance vie prend fin et vous avez payer des primes conséquentes une grande partie de votre vie sans que vos bénéficiaires ne soient pour autant couverts en cas de décès.

Vous ne pouvez pas non plus effectuer de rachat partiel ou total de votre assurance vie temporaire, elle ne peut donc pas être utilisée comme un actif pour obtenir un prêt.

L’assurance vie permanente

L’assurance vie permanente – également appelée assurance vie à participation – n’a pas de durée limitée, vous êtes assuré la vie durant. Les primes sont toujours les mêmes. Vos bénéficiaires sont couverts peu importe le moment auquel vous décédez. Votre assurance vie a une valeur de rachat que vous pouvez utilisez si vous avez besoin de liquidités, à condition que vous obteniez l’autorisation de vos bénéficiaires s’ils sont irrévocables.

L’assurance vie universelle

L’assurance vie universelle est un type d’assurance vie permanente, avec l’assurance vie entière. L’assurance vie universelle comprend :

  • un contrat d’assurance vie
  • un compte d’investissement pour effectuer des placements financiers.

C’est un contrat flexible qui permet au souscripteur d’avoir une grande liberté. Le souscripteur peut verser des montants réguliers et peut choisir la façon dont ses primes sont investies selon différents placements possibles via son compte d’investissement. Ce compte d’investissement a une valeur de rachat.

Assurance vie temporaire ou permanente ?

Se pose souvent la question de payer pour une assurance vie temporaire ou permanente.

L’assurance vie temporaire peut convenir pour des jeunes actifs souhaitant par exemple protéger leur hypothèque puis être transformée par la suite en assurance vie permanente par exemple.

Voilà les principales différences, avantages et choses à savoir sur les deux types de contrat.

 Assurance vie temporaireAssurance vie permanente
Dans quel but ? Protection en cas de décès pour une durée fixe ou jusqu’à un certain âge de l’assuréProtection en cas de décès toute la vie durant
Fiscalité avantageuse pour placement financier
Cible
  • Personnes avec des moyens limitées
  • Propriétaire d’une maison avec une hypothèque

Actionnaires d’entreprise
  • Tous les adultes souhaitant protéger leurs proches
  • Personnes ayant atteint les plafonds de leurs comptes d’épargne (REER, CELI etc)
Option de placementNonOui
Principaux avantages
  • Primes peu onéreuses à la première souscription
  • Contrat facile à appréhender
  • Protection à vie peu importe le moment du décès et même si votre santé décroît
  • Le coût des primes est garanti
  • Valeur du rachat de plus en plus importante
  • Fiscalité avantageuse
Principaux inconvénients
  • Couverture temporaire uniquement
  • Primes qui augmentent au renouvellement des contrats
  • Pas de protection des proches si le décès survient après la période définie dans le contrat
  • Pas de valeur de rachat possible
  • Primes onéreuses surtout au début par rapport à une assurance vie temporaire
Puis-je transformer mon contrat ? Oui, généralement vous pouvez transformer en assurance vie permanente. Non
Assurance vie permanente ou assurance vie temporaire

Combien coûte une assurance vie ?

La prime à payer pour une assurance vie varie drastiquement en fonction de la protection choisie, du montant à verser etc.

Vous trouverez ci-dessous des exemples de montant de primes mensuelles pour une assurance vie temporaire et permanente en fonction de l’âge pour un même profil de souscripteur.

Assurance vie temporaire
(les primes augmentent graduellement par pallier)
Assurance vie permanente
Femme non-fumeur de 30 ans pour 100,000 $10 $50 $
Femme non-fumeur de 60 ans pour 100,000 $64 $178 $
Coût d’une assurance vie – primes mensuelles

Comment souscrire une assurance vie ?

Pour souscrire une assurance vie rien de plus simple, comparez et magasinez les soumissions des meilleures assureurs du Québec avec notre outil ci-dessus puis cliquez sur soumission.

Lors de la souscription d’une assurance vie, il vous faudra décider :

  • du type d’assurance vie que vous souhaitez (temporaire, permanente etc.)
  • du nombre d’assurés (familiale, enfants etc.)
  • du montant du versement lors de votre décès
  • mais également de vos bénéficiaires et du pourcentage attribué à chacun.

Certains assureurs peuvent exiger de passer un examen médical préalable. D’autres non. C’est le cas notamment des assurances collectives qui garantissent l’adhésion.

Faut-il choisir l’assurance vie comme placement financier ?

Si la plupart des canadiens connaissent les placements traditionnels d’épargne, beaucoup ignorent que les assurances vies sont des placements particulièrement intéressants et juteux.

Il faut s’attarder sur le Taux de Rendement Interne (TRI) de chaque contrat en comparant le montant des primes versées vs. le capital décès, libre d’impôts qui sera versé à votre bénéficiaire. Les TRI proposées par les assurances vies, et ce même si le décès survient tard, sont généralement élevés. En prime l’assurance vie est un placement garanti.

Evidemment, plus le décès survient tôt, plus le Taux de Rendement Interne est élevé et vice-versa.

Formule du calcul du TRI
Capital décès – Moyenne des primes versées = Taux de Rendement Interne

L’assurance vie permanente permet à quiconque de placer des fonds de manière régulière dans un portefeuille d’investissement avec de nombreuses options de placement. Vous assurez votre vie et permettez à un proche de bénéficier d’un capital décès mais vous bénéficiez également des rendements du compte d’investissement qui peut venir, ou bien augmenter votre capital décès, ou bien augmenter votre valeur de rachat pour financier un objectif à long terme (retraite, nouvelle entreprise, études etc.).

Comment fonctionne l’assurance vie et la succession ?

Vous pensez à protéger vos proches en cas de décès ? La meilleure manière de le faire est :

  • d’écrire un testament; et
  • de souscrire une assurance vie.

Lors de la mort de quelqu’un, ses actifs et ses passifs sont rassemblés pour constituer une “succession”. Cette succession est partagée entre les différents héritiers légaux mentionnés dans le testament du défunt.

Si vous ne faîtes pas de testament, vos actifs et passifs seront distribuées de manière “automatique” à votre conjoint, vos enfants, vos frères ou vos soeurs en fonction de votre situation.

Cependant, les passifs du défunt, et donc ses dettes, devront être réglées par les héritiers pour qu’ils puissent bénéficier des actifs. Parfois, les dettes sont si lourdes qu’elles contraignent les héritiers légaux à refuser la succession pour ne pas avoir de charges trop importantes. C’est ici que prendre une assurance vie prend tout son sens.

Une assurance vie permettra à vos proches, à votre décès, de recevoir un versement forfaitaire libre d’impôts pour s’acquitter de vos dettes, de vos frais funéraires, de vos hypothèques, impôts restant à charge et ainsi de protéger vos actifs accumulés.

Le versement peut se faire de deux façons :

  • si le défunt a mentionné des bénéficiaires précis dans son contrat d’assurance vie, le versement sera directement adressé à ceux-ci, et ce en dehors de la succession
  • si le défunt a mentionné comme bénéficiaires ses héritiers légaux présents dans son testament, cela interviendra dans la succession.

Les bénéficiaires d’une assurance vie

Pour choisir vos bénéficiaires, vous avez trois options :

  • le ou les bénéficiaires révocables, que vous pouvez modifier à tout moment : vous pouvez nommer ces bénéficiaires sans leur demander l’autorisation. Ils bénéficieront du versement du capital décès en dehors de la succession sans devoir attendre un quelconque délai administratif.
  • le ou les bénéficiaires irrévocables : ils sont partie intégrantes du contrat. Il ne vous est pas possible de modifier le bénéficiaire, de racheter ou de céder la police d’assurance vie sans obtenir l’autorisation du ou des bénéficiaires irrévocables nommés. Cela vous enlève de la flexibilité.
  • aucun bénéficiaire nommé : le versement est donc fait dans la succession et partagé entre vos héritiers légaux comme mentionné dans votre testament, ou automatiquement si aucun testament n’a été rédigé.

Quelle est la fiscalité de l’assurance vie ?

Le tout premier avantage majeur d’une assurance vie est que le montant versé aux bénéficiaires est libre d’impôts. C’est l’un des rares contrats permettant de bénéficier d’un versement forfaitaire garanti et totalement exonéré d’impôts lors du décès de l’assuré.

Le bénéficiaire recevra 100% du montant de la prestation d’assurance mentionné dans la police, et ce sans délai.

Certaines situations de la vie nous obligent à disposer de liquidités que nous n’avons pas. Généralement, nous avons deux réflexes : effectuer un rachat partiel ou total de notre assurance vie ou bien demander un crédit à la consommation. Le rachat partiel ou total a un impact financier et fiscal important tandis qu’un crédit à la consommation est soumis à des taux intérêts élevés.

Si vous utilisez les valeurs de rachat de votre assurance vie pour disposer de liquidités rapidement, le montant du rachat sera soumis a des impôts. Le montant imposable est égale à la valeur du rachat et le prix réajusté de votre contrat. Vous devrez déclarer ce montant dans le feuillet fiscal T5 envoyé par votre assureur.

Outre le rachat, il existe donc des solutions comme le prêt garanti ou l’avance sur police expliqué ci-dessous pour vous permettre de disposer de fonds sans toucher à la valeur de rachat total de votre assurance vie.

Le rachat partiel de l’assurance vie

Chaque souscripteur peut à tout moment effectuer un rachat partiel ou un retrait de son assurance vie pour disposer de fonds rapidement et comme bon lui semble (épargne, retraite etc).

Attention cependant à prendre bien note des limites d’un rachat partiel :

  • Le montant du capital décès est diminué d’autant que le rachat
  • Au rachat s’ajoute bien sûr les frais de l’assureur et les intérêts
  • La partie du rachat produisant un rendement est imposé, contrairement au capital décès
  • Chaque rachat est définitif
  • Dans certains cas, vous êtes obligé d’effectuer un rachat total et non partiel.

Si vous avez mentionné des bénéficiaires irrévocables, il vous faudra au préalable obtenir leur autorisation avant d’effectuer un rachat partiel.

Il existe des possibilités pour bénéficier de fonds sans toucher aux valeurs de rachat de votre assurance vie, aux crédit d’impôts.

L’avance sur police

L’avance sur police est un prêt à court ou moyen terme. Elle permet au souscripteur de ne pas toucher à la valeur de rachat total de son assurance vie et de bénéficier d’un prêt à court ou moyen terme équivalent

Si, à la fin de la période fixée, vous n’avez pas remboursé votre avance, votre assureur procèdera au rachat total de votre assurance vie. Soyez-donc sûr d’être en mesure de pouvoir rembourser rapidement.

Le prêt garanti

Pour chaque souscripteur d’une assurance vie, le contrat est un actif, et peut donc être utilisé pour obtenir un prêt garanti.

Si vous avez besoin de fonds, vous pouvez, le plus souvent, obtenir jusqu’à 90% de la valeur du rachat total de votre assurance vie en prêt garanti auprès de votre assureur à condition que la police d’assurance vie souscrite reste en vigueur jusqu’au remboursement total du prêt à l’assureur.

Vous pourrez ainsi bénéficier d’argent qui n’est pas imposé sans toucher à vos crédits d’impôts ni à votre assurance vie. Il faut cependant être en mesure de rembourser la totalité du prêt sous peine d’invalider votre contrat.

Que contient un contrat d’assurance vie ?

Un contrat d’assurance vie est un produit de prévoyance qui nécessite bon nombre d’information parmi lesquelles :

  • le nom de l’assuré
  • le montant de l’assurance, du versement souhaité en cas de décès
  • la prime mensuelle ou annuelle à payer par l’assuré
  • le type d’assurance vie et de protection choisis (permanente, temporaire, familiale etc.)
  • les modalités de renouvellement de l’assurance vie
  • les modalités de versement du montant (suicide, incontestabilité etc.)
  • les modalités de transformation du contrat (rachat partiel, total, prêt garantie, transformation en assurance vie permanente etc.)
  • les bénéficiaires et le pourcentage de chacun.

Généralement, les assureurs se protègent en ajoutant deux clauses liées au versement du capital décès :

  • la clause d’incontestabilité qui stipule que si des informations relatives à la santé de l’assuré, connues n’ont pas été communiquées, l’assureur est en droit de ne pas verser le capital décès mentionné dans le contrat.
  • la clause de suicide qui stipule qu’un suicide ne donne pas droit au versement du capital décès dans la plupart des cas.

Ces clauses peuvent s’appliquer différemment d’un assureur à l’autre.

Faut-il choisir une assurance vie ou assurance maladie grave ?

Comme l’assurance vie, l’assurance maladie grave est un contrat de prévoyance.

En revanche, contrairement à l’assurance vie qui donne au(x) bénéficiaires du contrat un versement libre d’impôt en cas de décès de l’assuré, l’assurance maladie grave est un contrat qui vise à couvrir l’assuré lui-même en bénéficiant d’un montant forfaitaire versé lors du diagnostic d’une des maladies graves énoncées dans le contrat.

Les deux produits servent donc tous deux à bénéficier d’un montant libre de droit pour payer une hypothèque, des achats de la vie courante, maintenant un niveau de vie etc. en cas de maladie grave pour l’un, ou de décès pour l’autre.

En revanche les deux produits sont très différents dans le sens où le contrat d’assurance vie vise à protéger les proches après le décès de l’assuré, alors que le contrat de maladie grave vise à protéger le capital d’un foyer, d’une famille si un diagnostic de maladie grave se présentait.

Les deux contrats ne peuvent donc en aucun cas se substituer.

Il existe également en parallèle l’assurance salaire qui est une prime mensuelle versée en cas d’invalidité de l’assuré.

L’assurance vie collective est-elle suffisante ?

Si vous êtes salarié ou employé et avez accès à un régime privé d’assurance collective, vous êtes obligé d’y souscrire, à moins que vous ne soyez déjà couvert par l’assurance collective de votre conjoint et qu’elle vous semble plus avantageuse.

Les assurances collectives des employeurs prévoient toujours, inclue dans le contrat de base ou en option, une assurance vie. Cette assurance vie peut-être suffisante mais il est parfois judicieux de combiner plusieurs produits d’assurance vie en cas de pépin, pour ne pas mettre en péril votre épargne ou laisser vos proches dans le besoin.

Vous devez savoir que vous perdrez votre assurance collective, et par conséquent votre assurance vie à partir du moment où vous ne serez plus salarié de l’entreprise.

Si vous avez des enfants, ou bien une maison avec un prêt hypothécaire sur le dos, il peut-être plus qu’utile de souscrire à une assurance plus complète, une assurance invalidité ou salaire, ou encore une assurance maladie grave pour vous protéger vous et vos proches.

Prêt hypothécaire et assurance vie

Si vous achetez une maison, le prêteur ou la banque va vous demander une garantie sur le futur bien à financer. Ils vont donc vous demander de souscrire une assurance en parallèle de votre achat, afin d’être couvert pour le remboursement de votre hypothèque s’il vous arrivait quelque chose. Votre prêteur, ou l’institution bancaire auprès de laquelle vous allez emprunter va évidemment vous proposer de prendre l’assurance hypothécaire qu’elle propose.

Mais attention, notez que vous êtes en droit de prendre l’assurance que vous voulez ! Une assurance vie est une formidable alternative à l’assurance hypothécaire et offre notamment bien davantage de liberté au souscripteur. Voici les principales différences :

Assurance hypothécaire du prêteurAssurance vie
BénéficiaireLe prêteur qui utilise le capital décès pour rembourser le bienLes bénéficiaires que vous désignez
Fin de la couvertureLa couverture prend fin après le remboursement total du prêtVous décidez de la durée
En cas de décèsLe prêteur utilise le montant versé pour payer le solde de l’hypothèque restantVos bénéficiaires reçoivent le montant total libre d’impôts et peuvent payer votre hypothèque
En cas d’invaliditéL’assurance hypothécaire propose généralement en option une assurance invaliditéL’invalidité n’est pas couverte par l’assurance vie, vous devez souscrire une autre assurance invalidité
PrimesPas d’évolution pendant la durée du prêtLes primes peuvent évoluer par pallier pendant la durée du contrat pour les assurances vies temporaires.
Assurance hypothécaire vs. assurance vie

8 conseils pour souscrire une assurance vie

Vous trouverez ci-dessous X bons conseils et raisons pour souscrire une assurance vie. L’assurance vie n’est pas uniquement un montant libre d’impôt que l’on verse à nos proches après notre décès, c’est aussi un bel outil fiscal à utiliser de son vivant, et un merveilleux produit de prévoyance pour alléger sa vie quotidienne.

Voilà ce que l’on vous conseille :

  • Prendre une assurance vie sans examen médical au préalable.
  • Préférer prendre une assurance vie jeune et en bonne santé pour minimiser les primes et garantir le fait qu’on soit assurable.
  • Magasiner son assurance vie comme n’importe quel produit d’assurance ou de la vie courante. C’est le seul moyen d’obtenir la meilleure prime pour un niveau de couverture choisi.
  • Vérifier attentivement les exclusions ou les exceptions au contrat pour être sûr d’obtenir le versement en cas de décès.
  • Ne pas automatiquement prendre l’assurance vie prêt hypothécaire proposée par les établissements bancaires. Elle n’est jamais obligatoire et vous pouvez déjà être assuré si vous avez souscrit une assurance vie individuellement ou par le biais de votre employeur.
  • Ne pas arrêter son assurance vie lorsque les enfants sont indépendants financièrement. Une assurance vie, c’est la garantie que vous ne leur laissez ni dettes, ni impôts, ni frais funéraires, ni droits de succession ou autres à payer mais plutôt un soutien financier lors de votre départ. Une assurance vie est un formidable moyen d’assurer le futur de ses proches parents.
  • Etudier les possibilités d’assurer votre conjoint (et éventuellement vos enfants)
  • Profiter des avantages fiscaux que l’assurance vie offre.

Nos guides sur l’assurance vie

Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis