Epargne au Québec : que choisir ?

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2021-06-24

Le Régime des Rentes du Québec (RRQ) versé par le gouvernement lorsque vous atteignez l’âge de la retraite est souvent bien loin de compenser votre salaire brut !

Vous êtes prévoyant et souhaitez commencer à épargner pour votre retraite en parallèle ? Vous êtes à la recherche du meilleur placement pour votre épargne au Québec et ne savez que choisir ?

Notre guide exclusif ci-dessous vous donne tous les conseils pour vous aider à bien planifier votre épargne. Vous en apprendrez davantage sur les différents placements d’épargne, leurs particularités et avantages. Vous pouvez également obtenir les propositions personnalisées de placement de notre expert financier en quelques clics seulement.

Qu’est-ce que l’épargne ?

La définition de l’épargne est simple : l’épargne correspond à la partie du revenu qui n’est pas consommé. Elle est essentiel pour garantir votre train de vie à long terme et vous aider à faire face aux différents aléas de la vie. Il existe plusieurs moyens de vous constituer une épargne.

Au Québec vous aurez la chance de bénéficier de prestations sociales versées par le gouvernement pour vous constituer une première base de revenu récurrent.

Par ailleurs, vous avez à votre disposition plusieurs véhicules d’épargne pour constituer vous-même votre capital retraite avec un compte épargne (à intérêts élevés ou non), un CELI, un REER, ou bien divers placements financiers qui vous permettront de faire fructifier votre capital.

Epargne retraite : ce qu’il faut savoir

  • Le plus tôt vous commencez à épargner, le plus longtemps vos placements pour votre capital retraite ont le temps de fructifier.
  • Faîtes un état des lieux exhaustifs de vos revenus, des sources et de leurs potentielles variations dans le futur.
  • N’ayez pas de préjugés sur les placements, chaque véhicule d’épargne a ses avantages et inconvénients et peut-être particulièrement adapté à tel profil, ou telle situation. Il faut donc toujours se renseigner.
  • Les variations de vos revenus peuvent avoir des impacts très importants sur votre revenu à la retraite. Pensez-y en amont et épargner régulièrement (optez pour des cotisations périodiques).
  • Le Régime des Rentes du Québec – soit la base de revenu versée par le gouvernement pour votre retraite – ne suffira sans doute pas à maintenir votre niveau de vie. Il vous faut accumuler de l’épargne personnelle de votre côté.
  • Très peu de gens ont droit à la Rente maximale par ailleurs.
  • Eviter de piocher dans vos véhicules long terme (REER) avant votre retraite.
  • Epargner avant de consommer !
  • Déterminez en amont l’âge de votre retraite, vos objectifs de revenus à la retraite et servez-vous des outils de planification en ligne, particulièrement utiles pour arriver à ses fins.
  • N’oubliez pas l’inflation.

Téléchargez le guide 2020 – 2021 d’éduc épargne sur la planification de votre retraite pour bénéficier des meilleurs conseils.

Comment se constituer une épargne retraite au Québec ?

Il existe différentes sources de revenus pour se constituer une épargne retraite suffisante au Québec. Vous avez le droit d’abord de bénéficier de prestations sociales versées par le gouvernement à condition de remplir certains critères. Vous pouvez également planifier votre retraite en avance, vous-même, investir votre argent et vous garantir des revenus de placement suffisant pour conserver votre train de vie à la retraite.

Voilà un aperçu des différents revenus publics et privés dont vous pouvez bénéficier à la retraite :

retraite quebec public prive

Le programme fédéral de la Sécurité de la Vieillesse (SV)

En tant que retraité québécois, vous pourrez prétendre d’emblée à trois différentes sources de revenus venant du régime public.

Le programme fédéral de la Sécurité Vieillesse est le premier volet de prestations sociales auquel vous donne accès le gouvernement québécois dès lors que vous êtes à la retraite, par le biais de trois différentes prestations :

  • La pension de la Sécurité Vieillesse (SV) est un revenu imposable versée mensuellement, indexée sur l’inflation. Pour y avoir droit, vous devez être âgé de 65 ans ou plus, avoir résidé au Canada 10 ans minimum après vos 18 ans et être dans une situation légale. Vous avez la possibilité de reporter l’obtention de ce montant de 1 mois à 5 ans, et chaque mois reporté augmentera de 0,6% le montant de l’allocation alloué jusqu’à un maximum de 36%. Le montant maximum perçu mensuellement est de 615,37 $ et votre revenu annuel doit être inférieur à 129 075 $.
  • Le Supplément de Revenu Garanti (SRG) est un revenu non imposable, accessible uniquement à ceux qui perçoivent déjà la prestation de Sécurité Vieillesse. C’est une prestation sociale pour les québécois ayant de faibles revenus, il est donc calculé en fonction de vos revenus personnels et de votre état civil et est indexé à l’inflation 4 fois par an pour suivre l’évolution du coût de la vie (en janvier, avril, juillet et octobre).
  • L’Allocation est un complément à la pension SV. Il est accessible aux conjoints de ceux qui perçoivent la pension si le revenu familial ne dépasse pas un certain plafond fixé. L’Allocation est un revenu mensuel non imposable versé entre les 60 et 65 ans des bénéficiaires, indexée elle aussi sur l’inflation 4 fois par an. Le montant mensuel maximum est de 1 168,65 $ et votre revenu annuel doit être inférieur à 34 512 $.
  • L’Allocation au Survivant. Le montant mensuel maximum est de 1 393,08 $ et votre revenu annuel doit être inférieur à 25 152 $.

Si vous vous êtes absenté du Canada plus de 10 ans mais moins de 40 ans, vous pourrez toujours percevoir une pension mais elle sera – sauf circonstances exceptionnelles – amoindrie selon le temps d’absence.

Le Régime des Rentes du Québec (RRQ)

Le Régime des Rentes du Québec offre de son côté une base d’épargne à toutes les personnes ayant travaillé, ainsi qu’à leurs familles à la retraite, mais aussi en cas de décès ou bien si le travailleur est déclaré invalide de manière temporaire ou permanente.

Pour être admissible et recevoir une rentre de retraite au Québec il vous faut :

  • être âgé de 60 ans minimum
  • avoir cotisé au RRQ.

Le montant de la rente dépend de votre âge et du montant total de vos cotisations et des revenus de travail. La rente du Québec n’est pas automatique, il faut impérativement la demander :

  • soit par internet
  • soit par formulaire postal
  • soit par téléphone au 418 643-5185 de 8h à 17h du lundi au vendredi.

L’âge légal de la retraite au Québec est de 65 ans. Si vous prenez votre retraite avant, votre rente sera réduite pour chaque mois compris entre votre âge et vos 65 ans (rente anticipée). A l’inverse, si vous prenez votre retraite après 65 ans elle sera augmentée de 0,7% par mois entre vos 65 ans et l’âge auquel vous prendrez votre retraite (rente différée).

Rente mensuelle max du RRQ en 2020 pour le régime de base
60 ans – rente anticipée753,47 $
65 ans – rente normale1 177,30 $
70 ans ou plus – rente différée1 671,77 $
Rente mensuelle maximum du RRQ selon l’âge de la retraite

Peu de québécois sont éligibles à la rente maximale de la RRQ. En 2019, seuls 2,9% des retraités québécois y ont eu le droit.

Le Régime des rentes du Québec est séparé en deux régimes distincts :

  • le régime de base du RRQ, qui garantit 25% de vos revenus sous forme de rente si vous prenez votre retraite à l’âge de 65 ans.
  • le régime supplémentaire qui vous permet, comme son nom l’indique, de compléter le régime de base à condition bien sûr de cotiser davantage pendant votre carrière. Le régime supplémentaire garantit jusqu’à 33,33% de votre salaire. Pour cela votre cotisation au RRQ sur votre salaire augmentera de 1%, graduellement, pendant 5 ans, sur la tranche de votre revenu allant de 3 500 à 58 700 $.

Par ailleurs, à partir de 2024, le RRQ prévoit d’ajouter un nouveau taux de cotisation de 4% pour les personnes gagnant plus que le Maximum des Gains Admissibles (MGA).

Le relevé de participation RRQ

Le relevé de participation RRQ est accessible depuis le service en ligne Mon Dossier du site gouvernemental de la retraite au Québec.

Le relevé de participation RRQ vous informe de toutes vos cotisations et tous les revenus de travail auxquels vous avez cotisé et vous donne une estimation du montant de votre rente.

releve de participation rrq

Si vous avez travaillé ailleurs qu’au Québec au Canada, vos revenus sont recensés au Régime des pensions du Canada et inclus dans le calcul de vos rentes.

Les régimes privés de retraite offerts par l’employeur

Les régimes privés d’épargne-retraite qui peuvent être proposés par le biais de votre employeur (voici un comparatif des retraites collectives) permettent de compléter les prestations de base versées par le gouvernement.

Il existe quatre différents types de régimes privés d’épargne retraite qui ont tous leurs modalités, avantages et inconvénients propres :

  • les régimes complémentaires de retraite, les RCR, qui regroupent les régimes à prestations déterminées et les régimes à cotisations déterminées.
  • le REER collectif, le régime enregistré d’épargne retraite proposé par l’employeur qui consistent à regrouper les REER individuels des salariés en prélevant des cotisations sur leurs salaires.
  • le régime de participation différée aux bénéfices, le RPDB, utilisé en complément du REER collectif le plus souvent.
  • le RVER ou le Régime Volontaire d’Epargne Retraite qui est un régime collectif offert par l’employeur, géré par un administrateur autorisé. Il est obligatoire dès lors que l’entreprise compte plus de 5 salariés et ne propose pas de REER collectif ou un autre régime de retraite qui effectue une retenue sur la paie.

Voici un tableau fait par éduc-épargne pour vous aider à y voir plus clair dans les régimes épargne retraite proposés par les employeurs.

regimes epargne retraite employeur

Epargne personnelle, quel placement choisir ?

Vous l’avez donc compris, la rente versée par le gouvernement ne sera pas suffisante sans doute à assurer le maintien de votre train de vie. Il vous faudra vous constituer en amont une épargne personnelle en faisant fructifier vos actifs via des véhicules d’épargne.

Selon votre profil, votre âge, vos revenus et le besoin d’accessibilité rapide et simple à votre épargne, vous devrez tout d’abord choisir le placement qui vous convient le mieux.

Trois véhicules d’épargne majeurs sont disponibles au Québec :

Pour en savoir plus, consultez notre guide REER vs. CELI, quel placement choisir ?

Les québécois ont donc le choix d’investir dans un REER, dans un compte non-enregistré ou dans un CELI soit :

La plupart des épargnants québécois ont déjà entendu parler des fonds communs de placement en gestion commune qui permettent d’avoir accès à un portefeuille de placements diversifiés gérés par des gestionnaires qualifiés. Peu connaissent en revanche les fonds distincts. Les fonds distincts donnent accès à des contrats d’assurance que seule une compagnie d’assurance peut proposer. Cela permet de protéger davantage les actifs investis.

Tous nos guides sur l’épargne au Québec

Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis