REEE – Régime enregistré d’épargne étude : calcul et fonctionnement

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2021-05-21

La question des études des enfants est une problématique épineuse, surtout au Canada, où le coût des études peut très vite atteindre des sommets. Et puis si vous avez un, deux, trois enfants, l’addition est salée.

Le Québec a mis en place un système intéressant vous permettant de cotiser pour les études de vos enfants.

Qu’est-ce que le REEE exactement et comment en bénéficier ?

Lisez notre guide exclusif sur le REEE : les meilleurs fournisseurs de REEE, comment retirer son REEE, quel rendement attendre d’un REEE.

Qu’est-ce qu’un régime d’épargne étude ?

Le régime d’épargne étude (REEE) est une solution vous permettant d’épargner pour financer les études postsecondaires de vos enfants. Le REEE offre un avantage non négligeable, celui de permettre au capital investi d’être à l’abri de l’impôt. Ainsi, si vous décidez d’opter pour le régime d’épargne étude, vous devez le faire au nom de votre enfant qui pourra recevoir des PAE (Paiements d’aide aux études).

Il est également intéressant de noter que le gouvernement contribue au REEE dans le cadre de la Subvention canadienne pour l’épargne-étude (SCEE) via la mise en place d’une indemnisation pour les enfants de moins de 18 ans.

Comment fonctionne un REEE ?

Le fonctionnement du REEE est simple, un souscripteur décide de cotiser dans un régime d’épargne étude et un organisme (banque, assureur, etc.) verse le revenu provenant de ces cotisations aux bénéficiaires.

Ce revenu est versé, comme précisé précédemment, via des Paiements d’aide aux études (PAE).

Voici les 4 étapes permettant de comprendre le fonctionnement d’un REEE :

  • une personne décide de souscrire un contrat de REEE auprès d’un organisme et d’y nommer plusieurs enfants bénéficiaires
  • le souscripteur cotise (verse des montants de cotisation) au REEE
  • le gouvernement propose des subventions au travers la SCEE (Subvention canadienne pour l’épargne-études), le BEC (Bon d’études canadien) ou les autres programmes d’épargne-études
  • l’organisme s’assure que les souscripteurs récupèrent les sommes cotisées
  • Les enfants récupèrent le PAE et les subventions.

Notez qu’en règle générale, les souscripteurs sont les parents des enfants bénéficiaires. Il est possible d’ouvrir un REEE dès la naissance de l’enfant. Pour les 13 premières semaines d’étude postsecondaires, il est possible de retirer au maximum 5 000 dollars. Après ce délai, tout montant supplémentaire pourra être retiré.

Pour résumer, le REEE est composé de :

Composition du REEEQu’est-ce que c’est ? Qui récupère ?
CotisationMontants versés par les souscripteurs (parents des enfants) au sein du REEE.Les souscripteurs
PAE Correspond aux aides du gouvernement canadien + Revenu accumulé sur l’incitatif et sur l’épargneLe bénéficiaire
REEE composition

Si le bénéficiaire décide finalement de ne pas faire d’étude, les souscripteurs peuvent récupérer les sommes.

Maximisez vos revenus d’épargne avec l’aide de nos experts financiers en quelques clics.

J’y vais

Subventions REEE : quels sont les montants du gouvernement ?

Opter pour un REEE présente de nombreux avantages dont notamment celui de bénéficier de subventions gouvernementales. Il en existe plusieurs :

  • La Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) : une subvention gouvernementale REEE d’un montant correspondant à 20% des cotisations versées sur l’année à l’ensemble des REEE d’un bénéficiaire.

Voici un tableau détaillant les montants de SCEE pouvant être perçus pour les bénéficiaires :

Revenu49 020 dollars et moinsPlus de 49 020 dollars et moins de 98 040 dollarsPlus de 98 040 dollars
SCEE sur 500 dollars cotisés annuellement à un REEE100 dollars50 dollarsPas admissible
SCEE sur 2 500 dollars cotisés annuellement à un REEE500 dollars500 dollars500 dollars
Plafond annuel de la SCEE selon le revenu600 dollars550 dollars500 dollars
Plafond à vie de la SCEE7 200 dollars7 200 dollars7 200 dollars
Tableau montant SCEE

Voici les autres subventions REEE existantes :

  • Le Bon d’études canadien (BEC) : il s’agit d’une somme que verse le gouvernement pour aider les familles à faible revenu à financer les études postsecondaires de leur enfant. Cette somme est de 500 dollars lors de l’ouverture du REEE. Par la suite, le BEC offre un versement du gouvernement de 100 dollars chaque année, dès lors que le REEE est actif. Notez que le BEC est applicable pour les enfants nés après 2004.
  • L’incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) : le gouvernement canadien a mis en place une mesure fiscale ayant pour objectif d’inciter les parents à investir dans les études de leurs enfants. L’IQEE correspond à 10% de la cotisation annuelle au REEE, avec une valeur maximale de 250 dollars.

Combien de types de REEE existe-il ?

Il existe 3 types de REEE :

REEE familial

ce type de régime d’épargne vise les ménages composés de plusieurs enfants. Il est intéressant de noter que si l’un des bénéficiaires décide de ne pas continuer ses études postsecondaires, l’argent du REEE sera transféré à un autre enfant bénéficiaire.

REEE individuel

Ici, le REEE ne s’adresse qu’à un seul bénéficiaire. Idéal donc pour un parrain ou une marraine souhaitant aider au financement des études postsecondaire de l’enfant.

REEE collectif

Ce genre de régime d’épargne étude présente une caractéristique particulière : le lien de parenté n’est pas nécessaire pour permettre à un enfant de se voir financer ses études. Notez qu’un seul enfant peut en être bénéficiaire.

Quels sont les rendements d’un REEE ? 

Les rendements d’un REEE agit via un effet “boule de neige”. Le fait de placer de l’argent (cotisations) dans un REEE permet d’obtenir un retour sur investissement. C’est-à-dire que plus vous cotisez, plus vous aurez un rendement intéressant de votre REEE.

Prenons un exemple concret : imaginons que vous décidez de commencer à cotiser à hauteur de 100 dollars par mois dans un REEE pour votre enfant qui a 11 ans. 6 ans plus tard, vous aurez accumulé 11848 dollars (5829 dollars de cotisations, 4624 dollars et 1395 dollars de rendement).

 Pourquoi commencer à cotiser tôt à un REEE ? 

Voyez par vous même ce schéma, plus vous vous commencez tôt, plus le rendement du REEE sera intéressant :

reee

Comment choisir un régime d’épargne étude ?

Avant de souscrire un REEE, il est nécessaire de prendre en considération l’ensemble des éléments, des avantages et des inconvénients constituant les différents types de régime d’épargne étude.

Pour ce faire, suivez ces 3 étapes primordiales pour choisir le meilleur régime d’épargne étude :

  • Renseignez-vous au maximum sur les différents types de fournisseurs : sociétés de fiducie, banques, etc. Pensez également à analyser les frais exigibles, les modes de cotisation ou encore les pénalités pouvant être applicables.
  • Informez-vous sur les différentes possibilités liées aux options de placement : actions boursières, certificats de placement garanti, etc.
  • Analysez toutes les caractéristiques des 3 types de REEE : régime familial, régime individuel et régime collectif. En effet, si vous avez plusieurs enfants par exemple, privilégiez le régime familial. À l’inverse, si vous n’avez pas de lien de parenté avec l’étudiant, optez pour le régime collectif.

En outre, pensez à préparer plusieurs questions à destination des différents fournisseurs :

  • Quel est le montant des frais divers à payer pour ouvrir un REEE ?
  • Puis-je changer de bénéficiaire dans le cadre de mon REEE ?
  • Que se passe-t-il si je décide de fermer mon REEE avant son échéance ?

Calculateur REEE : comment calculer le REEE ?

Maintenant que vous connaissez les caractéristiques du REEE, il est nécessaire de comprendre son calcul avant de décider d’en souscrire un. Voici les étapes pour procéder au calcul du REEE :

  • la première étape consiste à renseigner les informations concernant les études de vos enfants. En effet, le coût de celles-ci peut varier et dépendent de différents éléments : la durée, le lieu, le programme de l’établissement, etc.
  • ensuite, il est primordial de prendre en compte l’inflation. Les frais de scolarité augmentent plus rapidement que l’inflation au Canada.
  • enfin, un autre élément doit être pris en compte. Il s’agit de votre régime d’épargne étude. Sa valeur est différente selon le montant de votre épargne actuelle, les cotisations que vous souhaitez allouer, les subventions de votre gouvernement, etc.

Prenons un exemple concret de calcul du REEE : une famille souhaite souscrire un REEE au Québec pour leur enfant de 18 ans, ayant 5 années d’études à effectuer. L’enfant vit à domicile et ses frais de scolarité s’élèvent à 5 000 dollars. De même, on estime une augmentation de 5% de ses frais de scolarité sur l’ensemble de ses études. Le revenu de ses parents (après impôt) est compris entre 43 791 dollars et 47 630 dollars. Notez qu’ils sont admissibles aux subventions gouvernementales.

Après analyse de ses données et calcul du REEE, les parents de l’enfant devront verser 417 dollars chaque mois pour un montant cumulé de 23 569 dollars. Les subventions accordées par le gouvernement du Canada dans le cadre de ce régime épargne-étude sera de 6 875 dollars.

De même, n’hésitez pas à utiliser un calculateur de REEE pour faire des simulations.

Magasinez les meilleures comptes épargne du Québec en quelques secondes.

Je compare

Quels sont les meilleurs fournisseurs REEE ?

Avant de choisir un fournisseur REEE, vous devez prendre en compte de nombreux facteurs : les frais de gestion, le montant de cotisations que vous souhaitez allouer, les limites, les pénalités, etc.

Voici une liste des meilleurs REEE :

FournisseursTéléphoneSubventions gouvernementales Caractéristiques
Desjardins REEE1 800 224-7737  Oui
  • Institutions financière réputée
  • Accompagnement par un conseiller Desjardins.
Kaleido (anciennement Universitas)1 877 410-7333 Oui
  • Possibilité de gagner un concours d’une valeur de 1 000 $
  • Institution réputée pour les REEE
  • Remboursement garanti pour les souscripteurs.
BNC REEE1 888 835-6281 Oui
  • Institutions financière réputée
  • Conseils d’expert de la BNC.
RBC REEE1 899 668-3663Oui
  • Institutions financière réputée
  • Programme REEE-Matique : programme : régime de placement périodique.
Industrielle Alliance REEE1 800 463-6236Oui
  • Deux formules de REEE disponibles : Mes études + et Diploma.
Meilleurs fournisseurs de REEE

On s’aperçoit ici que l’ensemble des fournisseurs proposent un REEE incluant les subventions du gouvernement. Que ce soient le REEE proposé par Desjardin, RBC ou encore Industrielle Alliance.

REEE cotisation maximale : quel est le plafond de cotisation REEE ?

Il n’existe pas de limite aux cotisations annuelles dans le cadre d’un REEE. Cependant, notez qu’il existe un plafond maximum pour votre REEE s’élevant à 50 000 dollars par enfant. 

Concernant la SCEE (Subvention canadienne pour l’épargne-études), la première tranche de 36 000 dollars est la seule à être admissible pour l’octroi des 20% d’aide du gouvernement. Au-delà de cette tranche, le plafond à vie de 7 200 dollars est atteint.

Le plafond cumulatif de 50 000 dollars est partagé entre l’ensemble des cotisants. C’est-à-dire que si les grands-parents ont aussi ouvert un REEE pour un enfant, le plafond doit être calculé en additionnant les cotisations de tous les souscripteurs.

Si vous avez atteint le maximum des cotisations, vous pouvez toujours cotiser dans un CELI. Il existe aussi d’autres moyens de cotiser, il s’agit notamment du REER.

Quels sont les avantages d’un régime d’épargne-étude ?

Souscrire un REEE présente de nombreux avantages :

  • un régime flexible : vous avez la possibilité d’utiliser les fonds épargnés du REEE pour vous couvrir contre certains coûts liés aux études de votre enfant : frais de logement, de scolarité, etc.
  • une mise en place de votre épargne à votre rythme : c’est vous qui décidez du montant et de la date du versement de vos cotisations. Bien entendu, en respectant la limite du plafond de 50 000 dollars par enfant.
  • des avantages fiscaux non négligeables : à la différence du REER (Régime enregistré d’épargne-retraite), le REEE ne donne pas la possibilité de faire diminuer son revenu imposable. Cependant, le capital investi dans le REEE et toutes les subventions qui en découlent sont à l’abri de l’impôt. Les PAE (paiements d’aide aux études) sont, quant à eux, considérés comme une source de revenus et sont donc soumis à l’impôt.

Maximisez vos revenus d’épargne avec l’aide de nos experts financiers en quelques clics.

J’y vais

Comment se passe le retrait du REEE ?

Après avoir investi dans votre REEE pour financer les études postsecondaires de votre enfant, il est maintenant temps d’effectuer le retrait de votre REEE pour récolter le fruit de votre travail.

L’étudiant lui-même ou ses souscripteurs peuvent demander un retrait du REEE.

Avant de détailler le fonctionnement d’un retrait de REEE, il est primordial de bien distinguer le capital investi dans le régime épargne-étude et le PAE (Paiements d’aide aux études). Le premier correspond aux montants des cotisations versés par les souscripteurs et le second correspond aux montants versés pour le bénéficiaire afin de l’aider à financer ses études. 

Voici les 5 règles à prendre en compte pour procéder au retrait de votre REEE de la meilleure des manières :

  • demandez une preuve d’inscription : afin d’obtenir l’argent de votre REEE, vous devez prouver que votre enfant est bien inscrit au sein de son établissement (université, collège, programme d’apprentissage, etc.). Ce justificatif vous donnera accès aux fonds de votre REEE
  • précisez le type de retrait : il existe deux types de retrait, celui lié aux cotisations que vous avez versées et que vous pouvez retirer en franchise d’impôt et celui lié aux subventions versées par le gouvernement canadien
  • renseignez-vous sur les limites liées aux retraits : durant les 13 premières semaines de leur cursus, les étudiants peuvent effectuer un retrait maximal de 5 000 dollars. Après ce délai, il n’y pas plus de limite. Notez que si votre enfant décide de prendre une pause dans ses études, la limite de 5 000 dollars reprend ses droits
  • analyser les retombées fiscales : le fait de retirer l’argent de votre REEE peut nécessiter de payer des impôts. Comme précisé précédemment, les PAE sont imposables. En règle générale, cependant, les étudiants ont des revenus assez limités. De ce fait, ils n’auront aucun impôt à payer
  • faites attention au solde de votre REEE : si vous avez encore des fonds pour les PAE alors que votre REEE est clôturé, vous devrez rembourser au gouvernement le montant des subventions restantes. Soyez donc très vigilant quant au solde restant au sein de votre REEE.

REEE impôt : quel est l’impact de l’impôt sur le REEE ?

Comme dit précédemment, le capital investi dans votre REEE est à l’abri de l’impôt. Cependant, si votre enfant génère un revenu en plus de ses PAE (Paiements d’aide aux études), il pourra payer des impôts.

Ce qu’il faut donc retenir concernant les impôts sur le régime épargne-étude :

  • les cotisations à un REEE ne sont pas déductibles d’impôt.
  • le capital investi dans votre REEE n’est pas imposable : ce régime d’épargne vous permettant de mettre de l’argent de côté et de le faire augmenter est à l’abri de l’impôt.
  • le revenus de placement qui résultent du REEE lorsqu’il est retiré est imposable au nom du bénéficiaire et non à celui du souscripteur.

Obtenez en quelques clics les conseils de placement d’épargne des meilleurs experts financiers au Québec.

Je demande des conseils

Tous nos guides sur le REEE

nouveau

Devriez-vous souscrire au REEE Kaleido ?

Nous recommandons le REEE Kaleido. Kaleido propose 2 solutions de REEE suivant votre profil investisseur et votre situation :

Lire plus
nouveau

Devriez-vous souscrire au REEE Desjardins ?

Nous recommandons le REEE Desjardins. Le REEE Desjardins permet de mettre en place versements automatiques, de placer le REEE dans des placements Desjardins et de bénéficier de conseils avisés de…

Lire plus
nouveau

Devriez-vous souscrire au REEE Heritage ?

Le Régime Héritage de la Première Financière du Savoir possède de nombreux avantages pour ses REEE :

Lire plus
nouveau

Devriez-vous souscrire au REEE BMO ?

Le REEE BMO propose de nombreux avantages dont des taux d’intérêts intéressants et la possibilité de mettre en place un programme d’épargne continu (PEC) gratuitement

Lire plus
nouveau

Devriez-vous souscrire au REEE Banque Nationale ?

Banque Nationale propose 2 types de REEE : le REEE individuel et le REEE familial.

Lire plus
nouveau

REEE subventions : quelles sont les aides REEE ?

Les études post-secondaires peuvent représenter un coût très important dans votre budget. Notez cependant que celles-ci doivent être vues comme un investissement nécessaire dans la vie de vos enfants. Le…

Lire plus
nouveau

Devriez-vous souscrire au REEE RBC ?

Le REEE RBC propose de nombreux avantages dont une croissance à l’abri de l’impôt, une souplesse vis-à-vis du bénéficiaire, une automatisation possible de l’épargne.

Lire plus
nouveau

Devriez-vous souscrire au REEE Industrielle Alliance ?

Industrielle Alliance propose 2 types de REEE.

Lire plus

1 commentaire sur "REEE – Régime enregistré d’épargne étude : calcul et fonctionnement"
Lucie, à 2021-06-14

Bonjour!
J'ai un placement épargne étude pour mon fils de 18 ans à la caisse populaire. Il a bien fini sa première année au c.e.g.e.p. malgré la covid. Il est accepté dans un nouveau programme pour sa deuxième année.
La caisse nous demande encore de fournir une preuve d'admission au collège pour retiré de l'argent. Combien d'année encore devra t'il fournir une preuve d'admission avant qu'il puisse faire un retrait .
S'il reste de l'argent dans ce placement à la fin de ses études, dans 3 ans environ. Devront nous remetre la partie qui viens du gouvernement.
Merci!
Lucie

Répondre
Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis