Fonds Enregistré de Revenu de Retraite (FERR) : comment ça fonctionne ?

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2021-03-23

Le système de retraite canadien est un régime mixte combinant régimes de retraite obligatoire et solutions d’épargne innovante. Les régimes obligatoires offrant un revenu insuffisant pour vivre au Québec, une planification financière appropriée est plus que jamais nécessaire.

Une solution d’épargne est alors adéquate en vue d’avoir un complément de revenu, parmi celles à votre disposition, le FERR figure en bonne place pour vous offrir un revenu convenable. Mais comment le FERR fonctionne -t-il exactement ?

Dans l’article ci-dessous, nous vous dévoilons tout ce qu’il faut savoir sur le FERR : comment le calculer, comment y souscrire, les retraits minimums d’un FERR.. et plus encore.

Qu’est-ce qu’un FERR ?

Le FERR est un type de compte épargne-retraite qui est le prolongement logique d’autres régimes enregistrés de retraite comme le REER, le RPAC, le RPD ou d’un autre émetteur. Si vous n’avez pas immédiatement besoin des sommes se trouvant dans vos comptes épargne-retraite, vous avez l’obligation de les transformer en FERR au plus tard le 31 décembre de l’année de vos 71 ans.

Le FERR vous permet d’effectuer plusieurs types de placements tels que les actions, les obligations, les CPG, les fonds distincts et les fonds communs de placement.

Le FERR vous permet de faire des retraits minimaux tous les ans jusqu’à votre décès. Ces retraits sont calculés chaque année et augmentent progressivement sur la durée.

Comment souscrire à un FERR ?

Le FERR est généralement souscrit auprès d’une institution financière, d’une caisse populaire, d’une société de fiducie ou d’une compagnie d’assurance à partir du transfert de fonds issus de ces autres comptes épargne-retraite jusqu’à l’âge de 71 ans.

Vous pouvez transférer des fonds issus de vos REER et RPAC non échus, de vos REER échus ou des REER dont votre conjoint est le rentier. Aucune autre partie de votre allocation retraite ne peut être transférée dans le FERR.

Vous pouvez disposer de plusieurs FERR en fonction de vos moyens. Si vous êtes un investisseur actif qui aimez gérer vos propres investissements, vous pourrez souscrire à un FERR autogéré. Pour savoir quel type de FERR convient le mieux à votre situation, n’hésitez pas à en parler à l’un de nos conseillers financiers en placement.

Obtenez en quelques clics les conseils de placement d’épargne des meilleurs experts financiers au Québec.

Je demande des conseils

Quels sont les différents types de FERR ? 

Il existe plusieurs types de FERR que vous devez choisir en fonction de vos objectifs financiers et de votre profil de risque.

Les FERR à taux d’intérêt garanti

Ce sont des FERR où vous investissez votre argent dans des obligations et des certificats de placement garanti. Ces FERR versent des revenus à taux fixes à une période déterminée de votre choix. Ce type de FERR peut être ouvert auprès de la plupart des institutions financières au Québec.

Ce type de FERR vous conviendrait si vous êtes averse au risque et si vous souhaitez avoir des revenus réguliers et sûrs. Cependant, votre rente sera moins élevée.

Les FERR comprenant des fonds communs de placement

Ce sont des FERR dans lesquels vous investissez en fonds commun de placement divers, des plus modérés aux plus dynamiques. Ce type de FERR peut vous convenir si vous recherchez un rendement plus élevé que les FERR à taux d’intérêt garanti.Ce type de  FERR peut être ouvert auprès de la plupart des institutions financières au Québec.

Les FERR comprenant des fonds distincts

Ce sont des FERR qui ressemblent aux FERR comprenant des fonds communs de placement. La seule différence est qu’ils sont proposés exclusivement par des compagnies d’assurance, qui garantissent 75% à 100% de votre capital. Ce type de FERR vous conviendra si vous ne voulez pas assumer les risques en direct. Cependant, vous devez savoir que ce type de FERR inclut le paiement de frais plus élevés pour couvrir les coûts de garantie.

Les FERR autogérés

Ce sont des FERR proposant plusieurs types de placements: actions, obligations, certificats de placement garanti, fonds communs de placement, fonds mutuels… Ce type de FERR est proposé exclusivement par les sociétés de placement. Ils vous conviendront si vous êtes un investisseur actif qui aime prendre toutes les décisions concernant vos placements. Si vous êtes un investisseur peu expérimenté et qui n’avez pas de passion pour les marchés financiers, alors ce FERR ne sera pas adapté pour vous.

Les FERR pleinement gérés

Ce sont des FERR semblables aux FERR autogérés, excepté qu’ils sont réservés aux montants très élevés et aux situations financières complexes. Ils sont créés par un gestionnaire de portefeuille professionnel qui prendra en compte votre situation spécifique et vos objectifs de placement.

Pourquoi convertir un REER en FERR ?

Lorsque votre REER arrive à échéance à votre 71ème anniversaire, vous pouvez choisir de convertir celui-ci en FERR. La conversion d’un REER en FERR comporte de nombreux avantages, notamment en termes de fiscalité.

Fructifier votre épargne à l’abri de l’impôt

Si vous transférez votre épargne du REER vers un FERR, vos actifs continueront de croître sans que vous payiez d’impôts.

Obtenir une rente régulière sans retenue d’impôt

Les retraits effectués à partir d’un REER sont soumis à l’impôt. Or, avec une conversion d’un REER en FERR, aucune retenue d’impôt ne sera effectuée sur les revenus correspondant au montant minimum. Seuls les revenus excédant le revenu minimum du retrait du FERR seront imposables.

Baser vos retraits sur l’âge de votre conjoint

Lorsque vous convertissez votre REER en FERR, vous devez choisir sur quelle personne le montant minimum de retrait sera basé dans votre ménage. Si votre conjoint est plus jeune que vous, baser le montant de retrait sur l’âge du conjoint réduit votre montant minimum et vous offre plus de flexibilité. 

Fractionner votre revenu de pension

Depuis 2007, vous pouvez fractionner jusqu’à 50% de votre revenu de pension admissible avec votre conjoint si vous êtes âgé de 65 ans et plus. Dans ce contexte, la conversion d’un REER en FERR vous permettra de bénéficier d’une économie d’impôt importante.

Profiter d’un crédit d’impôt pour revenu de pension

A partir de 65 ans, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt allant jusqu’à CAD 2000 pour revenu de pension sur votre FERR si vous ne l’utilisez pas encore comme régime de retraite. En conséquence, si vous convertissez votre REER en FERR, vous bénéficierez encore une fois d’une économie d’impôt importante.

Léguer votre FERR à votre conjoint sans être imposé

Si votre époux est désigné comme bénéficiaire de votre FERR, celui-ci peut convertir son REER et transférer ses actifs dans votre FERR sans être imposable.Ainsi, votre FERR ne fera pas partie de votre patrimoine et ne sera pas soumis à homologation.

Que faire de son FERR une fois que vous avez 71 ans ?

Une fois que vous aurez 71 ans, votre capital continuera de fructifier dans votre FERR. Cependant, vous devrez effectuer des retraits pour votre retraite à partir des montants minimums évoqués ci-dessous.

Comment calculer votre FERR ?

Le calcul du retrait minimum du FERR est établi en fonction de votre âge ou de celui de votre conjoint s’il est moins âgé. Le retrait minimal est établi par le gouvernement fédéral et correspond à un pourcentage du capital disponible dans votre FERR.  Le montant à retirer peut également dépendre de la performance de vos investissements.

Le retrait du FERR est-il obligatoire ?

La souscription à une FERR implique qu’il y aura des retraits minimums obligatoires. Ces retraits peuvent être mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels. Plus vous avancez en âge, plus le pourcentage du retrait minimum est important. Cependant, le montant de retrait a tendance à diminuer avec le temps.

A partir de vos 72 ans, le montant du retrait minimum obligatoire du FERR est au moins égal au montant du prélèvement minimum total. Des institutions financières comme Desjardins vous offrent des calculateurs pour vous aider à simuler le calcul du montant minimum à retirer de votre compte FERR.

Quels retraits minimum et maximum d’un FERR ?

Les montants de retrait minimum et maximum d’un FERR sont des pourcentages fixés par le gouvernement fédéral. Vous trouverez ci-dessous un tableau des pourcentages de retrait en fonction de votre âge à partir de vos 71 ans jusqu’à vos 94 ans en 2020.

AgePourcentage
715,28%
725,40%
735,53%
745,67%
755,82%
765,98%
776,17%
786,36%
796,58%
806,82%
817,08%
827,38%
837,71%
848,08%
858,51%
868,99%
879,55%
8810,21%
8910,99%
9011,92%
9113,06%
9214,46%
9316,34%
9418,79%
Tableau des pourcentages de retrait en fonction de votre âge

Retrait minimum du FERR

Si vous retirez des montants de votre FERR à 60 ans, le montant minimum de votre retrait sera équivalent à 3,33% de votre capital. Pour tout retrait effectué à partir de vos 95 ans, le montant de votre retrait est de 20% de votre capital.

Par exemple, si vous avez 60 ans et que vous avez un capital de CAD 200 000, le montant de votre retrait minimum sera de CAD 6660. En revanche, si vous avez 95 ans avec un capital de CAD 200 000, votre montant minimum de retrait sera de CAD 40 000.

Il n’existe aucun montant maximal de retrait pour votre FERR.

Quelle est la différence entre un REER et un FERR ?

Bien que le REER et le FERR soient des dispositifs d’épargne pour la retraite, il existe des différences significatives entre ces deux comptes.

Tableau comparatif entre REER et FERR

Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des différences entre le REER et le FERR :

REER

  • compte d’épargne retraite bloqué dans lequel les versements sont exempts d’impôt, sauf retrait prématuré
  • cotisations possibles jusqu’à vos 71 ans et transformation en FERR

FERR

  • compte qui vous permet d’effectuer des retraits à partir de vos 71 ans pour avoir un complément de revenu à votre retraite
  • ajout de fonds impossible
  • retraits soumis à imposition

Quelles institutions proposent le FERR ?

De nombreuses institutions financières québécoises proposent de souscrire à un FERR. Vous trouverez ci-dessous des exemples disponibles dans le tableau récapitulatif ci-dessous.

Institution financièreOffre de FERRAge maximalTransfert REER ?
FERR Desjardins
  • FERR à rente personnalisée Desjardins
  • FERR conventionnel
  • FERR placements garantis liés aux marchés Desjardins
  • FERR Fonds Desjardins
  • FERR Fonds de placement garantis Contrat Helios 2
  • FERR autogéré
  • combinaison FERR Rente
71 ansOui
FERR Banque NationaleFERR Conventionnel71 ansOui
Exemples d’offres de FERR

Que se passe-t-il quand le rentier d’un FERR décède ?

En cas de décès du rentier d’un FERR, ses héritiers peuvent demander le transfert des montants dans leur compte d’épargne-retraite comme le REER. Le transfert du FERR vers un REER au décès du rentier est possible si les héritiers ont moins de 71 ans. Si les héritiers ont plus de 71 ans, les montants peuvent être transférés vers un autre FERR.

Les montants du FERR du rentier décédé peuvent aussi servir à l’achat d’une rente. Le transfert du FERR ou l’achat de la rente doit être effectué dans l’année du décès du rentier ou dans les 60 jours suivant la fin de l’année.

Si la valeur du FERR augmente entre la date du décès du rentier et la date de distribution aux héritiers, alors elle devra être incluse dans le calcul des revenus des héritiers pour le paiement des impôts. En revanche, si la valeur du FERR diminue entre ces deux dates, les héritiers peuvent demander un rajustement et les déduire sur leur déclaration fiscale.

Quel est le régime d’imposition d’un FERR ?

Lorsque vous effectuez des retraits d’un FERR, ceux-ci s’ajoutent à vos revenus imposables. Si vous retirez un montant supérieur au montant minimum prévu par la loi fédérale, l’institution financière en charge de la gestion de votre FERR effectuera une retenue d’impôt à la source. Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des différents taux d’imposition applicables au Québec :

Montant excédant le retrait minimumTaux applicables aux résidents du Québec (fédéral et provincial)
$5 000 et moins20%
$ 5 001 – $15 00025%
Plus de $ 15 00030%
Tableau différents taux d’imposition applicables au Québec

Par exemple, imaginons que votre montant minimum de retrait soit CAD 5000 par an. Si vous retirez CAD 10000, vous avez un excédent de CAD 5000 par rapport à votre montant minimum de retrait. Vous paierez un impôt égal à 5000*0.20, soit EUR 1000. En revanche, si vous retirez CAD 25 000, vous avez un excédent de CAD 20 000. Vous paierez un impôt égal à CAD 20000*0.3, soit CAD 6000.

Petites astuces pour effectuer le retrait de son FERR en payant moins d’impôt, le retrait ferr sans impot n’étant pas possible, il est tout de même possible de réduire l’imposition :

  • si vous êtes en couple, demandez que le calcul se fasse par rapport à la personne la moins âgée du couple, le retrait sera moins
  • crédit d’impôt sur le revenu de pension : il est possible de bénéficier de crédit d’impôt pour le revenu qui provient d’un FERR pour un revenu de pension de 2 000 $. Il peut donc être utile de souscrire à un FERR afin de bénéficier du crédit d’impôt. Pour cela, il faut cotiser suffisamment à partir de son REER chaque année pour retirer les 2 000 $ qui ne sont pas imposables.
  • faites vos retraits au bon moment, c’est à dire plutôt en fin d’année, vous conserverez plus longtemps vos placements dans votre FERR.
Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis