Faut-il placer en fonds distincts ?

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2021-09-24

Vous êtes épargnant québécois et souhaitez savoir si les fonds distincts, souvent moins connus que les fonds communs de placement, représentent des placements intéressants ?

Vous êtes au bon endroit !

Le guide exclusif ci-dessous vous dit tout : définition, avantages et désavantages, fonctionnement, différences avec les fonds communs de placement etc.

Qu’est-ce que les fonds distincts ?

Vous cherchez à connaître la définition des fonds distincts et à savoir si ces placements sont sûrs et profitables ?

Les solutions de placements en fonds distincts sont moins connus par les épargnants québécois que leurs rivaux, les fonds communs de placement. Ils ont pourtant leurs caractéristiques mais aussi leurs avantages qui leur sont propres.

Ce qu’il y a à savoir avant tout :

  • Les fonds distincts sont des produits de placement financier proposés par des compagnies d’assurance vie. Il s’agit donc de contrat d’assurance individuels. L’investisseur devient titulaire de police et non détenteur de parts.
  • Les fonds distincts sont également régis par la législation sur les assurances. Seuls les représentants en assurance de personne sont autorisés à vendre des fonds distincts par l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers).
  • Les fonds distincts sont des placements en gestion commune, investis dans un ou plusieurs actifs de base (comme les fonds communs de placement).
  • Les fonds distincts s’appuient sur des économies d’échelle réalisées en prenant l’épargne de plusieurs investisseurs et en permettant ainsi de placer sur des supports différents, inaccessibles à l’épargnant seul.
  • Les fonds distincts sont un excellent choix pour les placements à long terme car ils demandent donc d’immobiliser votre capital pendant une durée donnée, souvent 10 ans. Les fonds ne sont donc pas accessibles à moins de payer une pénalité.
  • Les fonds distincts sont gérés par des conseillers financiers, des gestionnaires de portefeuille qualifiés dans leur domaine.
  • Les fonds distincts offrent une garantie sur le capital investi, récupérable jusqu’à 100% à la fin d’une échéance donnée, le plus souvent 10 ans.
  • Le coût de cette garantie entraîne des frais de gestion plus élevés que les fonds communs de placement.

Maximisez vos revenus d’épargne avec l’aide de nos experts financiers en quelques clics.

J’y vais

Comment fonctionnent les fonds distincts ?

Les fonds distincts fonctionnent principalement comme les fonds communs de placement. Vous pouvez donc investir dans de nombreux types de fonds distincts différents selon vos objectifs financiers, votre aversion ou non au risque etc.

Les différents types de fonds distincts peuvent par exemple être :

  • les fonds équilibrés
  • les fonds d’actions canadiennes etc.

Les fonds distincts sont-ils risqués ?

Si le fait de pouvoir garantir tout ou partie du capital diminue drastiquement le risque, les fonds distincts ne sont pas pour autant des placements financiers à risque 0. Pourquoi ?

  • Si vous garantissez 75% de votre capital, vous pouvez tout de même perdre 25% de la somme investie. Le risque des placements dépend alors du type de fonds choisi (actions, obligations etc.)
  • La garantie ne s’applique qu’en cas de retrait après l’échéance, ou bien en cas de décès de l’assuré
  • Les frais de gestion sont élevés et viennent toujours amoindrir le rendement.

Fonds distincts vs. fonds communs ?

Les FCP sont des valeurs mobilières gérées par des société de gestion de placement alors que les fonds distincts sont des police d’assurance vie gérées par des compagnies d’assurance.

Par ailleurs l’une des différences fondamentales entre les FCP et les fonds distincts réside dans le fait que les fonds distincts offrent une garantie pour protéger tout ou partie de la somme que vous vous apprêtez à investir, à condition de laisser votre capital dans les fonds distincts pendant une durée limitée – souvent 10 ans.

Avec les fonds distincts, vous pouvez ainsi garantir entre 75 et 100% du capital investi et être certain de la récupérer à la fin de la période donnée.

Cette garantie n’est cependant pas gratuite et soumise à des frais additionnels.

Le retrait de la somme placée dans les fonds distincts avant l’échéance donnée entraînera l’arrêt de la garantie. Vous obtiendrez donc votre retrait avec les intérêts générés auxquels seront retranchés les différents frais.

Pour vous aider à y voir plus clair, l’équipe Safe a dressé un panorama des principales différences entre les fonds distincts et les fonds communs de placement.

Fonds communs de placementFonds distincts
Le placement a t-il un potentiel de croissance ?OuiOui
Quelle législation s’applique ?La législation sur les valeurs mobilièresLa législation sur les assurances
Qui gère les fonds ?Les sociétés de gestion de placementsLes compagnies d’assurance
Quelle est la fiscalité ?Capital et gains ne sont pas imposés dans le fonds.Capital et gains ne sont pas imposés dans le fonds.
Puis-je investir dans des fonds de premier ordre?OuiOui
Une protection contre les créanciers est-elle possible ?Cela dépendOui
Y a-t-il des avantages en matière de planification successorale?Non.
Il est seulement possible de détenir des fonds communs de placement en copropriété avec son conjoint (même si l’actif n’appartient véritablement qu’au titulaire du compte). En cas de décès, le conjoint hérite donc de l’actif.
Oui.
Vous bénéficiez des prestations de décès garanties et sans frais en cas de décès tant que les bénéficiaires sont nommés dans votre contrat. Il est possible de changer de bénéficiaire n’importe quand sans obtenir son consentement.
Quel est le coût ?Les fonds communs prévoient des coûts comme :
  • les frais de gestion
  • les frais d’exploitation, les commissions
  • les commissions de suivi
  • les taxes de vente applicables
  • les frais en cas de retrait anticipé (parfois)
Frais identiques aux fonds communs + des frais d’assurance supplémentaires liés à la garantie.
Fonds communs vs. fonds distincts, les différences expliquées

Quels sont les principaux avantages des fonds distincts ?

Les fonds distincts présentent certains avantages parmi lesquels :

  • Une garantie de retrouver votre capital à condition de laisser fructifier votre placement dans les fonds distincts pendant une période donnée.
  • La possibilité d’effectuer une revalorisation du capital investi si la valeur du fonds augmente, et d’augmenter ainsi le montant du capital garanti en fonction de cette nouvelle valeur (le date d’échéance se remet à jour au moment de la revalorisation).
  • Des caractéristiques de planification successorale et la possibilité d’obtenir des prestations de décès garanties. Les bénéficiaires de votre contrat peuvent recevoir entre 75 et 100% de vos cotisations en montant forfaitaire, libre d’impôt et non soumis à des frais administratifs comme les frais d’homologation et les frais juridiques d’administration si vos bénéficiaires ont auparavant été nommés dans votre contrat.
  • La possibilité d’avoir une protection contre les créanciers, particulièrement avantageuse pour les propriétaires d’entreprise.

Au Québec, les « bénéficiaires de la catégorie de la famille » pour les prestations en cas de décès incluent le conjoint (marié ou uni civilement), les descendants et les ascendants du titulaire. Dans les autres provinces, les bénéficiaires sont le conjoint, les enfants et petits-enfants et les parents du rentier.

Quels sont les principaux désavantages des fonds distincts ?

Les fonds distincts ont en revanche plusieurs désavantages comme expliqué ci-dessous :

  • Votre argent est immobilisé dans un fonds distinct jusqu’à l’échéance pour que votre capital soit garanti. Le plus souvent la durée est de 10 ans. Si vous retirez avant l’échéance, vous ne bénéficiez plus de la garantie sur le capital et vous pourriez être amené à payer une pénalité.
  • Les frais de gestion sont souvent assez élevés comparés à ceux des fonds communs de placement, notamment parce que ces frais couvrent la garantie offerte sur le capital investi.
  • Des pénalités peuvent s’appliquer si vous effectuez un retrait anticipé du capital investi avant l’échéance donnée.
  • L’échéance de 10 ans est renouvelée en cas de revalorisation du capital sur la nouvelle valeur du fonds.

Combien coûte la garantie des fonds distincts ?

La garantie qu’offre les fonds distincts n’est pas gratuite et les fonds distincts donnent lieu à des frais de gestion plus élevés que ceux des fonds communs de placement.

Il est fréquent par exemple que les frais liés à la garantie sur le capital investi représente 1% du capital investi.

Assuris est un organisme qui protège les investisseurs contre un défaut de paiement de garantie des fonds distincts à condition de respecter certains critères.

Quelle est l’imposition sur les fonds distincts ?

Les fonds distincts bénéficient d’une fiscalité avantageuse par rapport aux fonds communs de placement. Le revenu, les gains et les pertes en capital enregistrés dans les fond distincts sont transférés aux titulaires des contrats de police d’assurance de telle sorte que le fonds ne paye aucun impôt sur le revenu.

Ils ne figurent donc pas dans le revenu de la compagnie d’assurance vie.

Vous trouverez ci-dessous les principaux avantages de la fiscalité des titulaires de police de fonds distincts par rapport aux fonds communs de placement mis en avant par le site CI.

Quels sont les meilleurs fonds distincts ?

La plupart des grandes institutions financières proposent de placer en fonds distincts. Vous trouverez par exemple :

  • les fonds distincts Manuvie
  • les fonds distincts Desjardins
  • les fonds distincts Industrielle Alliance
  • les fonds distincts Sun Life
  • les fonds distincts BMO
  • les fonds distincts London Life
  • les fonds distincts Hélios
  • les fonds distincts Great West
  • les fonds distincts RBC etc.

Obtenez en quelques clics les conseils de placement d’épargne des meilleurs experts financiers au Québec.

Je demande des conseils

Nos conseils avant de placer en fonds distincts

Tout épargnant averti doit, avant de placer des sommes en fonds distincts, se poser les questions suivantes :

  • Quels seront les frais appliqués, juridiques, d’homologation, ou de retrait anticipé ?
  • Peuvent-ils potentiellement augmenter ?
  • Quelles sont les garanties sur le capital investi qui s’appliquent sur ce fonds distinct ?
  • Puis-je bien immobiliser ce capital pendant 10 ans ?

Tous nos guides sur les fonds distincts

Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis