Quelle assurance collective pour les petites entreprises ?

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter mis à jour le 2022-04-28

Pour une entreprise, offrir une assurance collective à ses employés constitue un avantage compétitif non négligeable, qui permettra de mieux attirer et fidéliser ses employés. Mais pour les petites entreprises, il n’est pas toujours facile d’assumer le coût et la mise en place d’une assurance collective. Alors, comment bien choisir son assurance collective lorsqu’on est une PME ? On vous dit tout !

Que couvre une assurance collective pour petite entreprise ?

Selon les entreprises, l’assurance collective n’offrira pas toujours la même protection à ses employés, puisque les garanties proposées dépendront des conditions du contrat convenu par l’entreprise avec son assureur. Les besoins n’étant pas les mêmes selon la taille de l’entreprise, les assureurs proposent généralement plusieurs niveaux de régimes d’assurance collective :

  • L’assurance collective personnalisée : plutôt conçue pour les entreprises de 50+ employés, avec ce régime, l’employeur choisit les conditions et garanties qu’il souhaite proposer à ses employés.
  • L’assurance collective de base pour petites entreprises : possible dès deux salariés, cette option de base est adaptée aux besoins des petites entreprises, qui n’ont pas forcément les ressources, l’ancienneté ni le nombre d’employés pour mettre en place un plan plus large.
  • Les garanties personnelles : proposer simplement des garanties personnelles aux employés, avec un plan basé sur des assurances individuelles. Chaque individu est détenteur de sa couverture et peut choisir ses garanties, qu’il pourra conserver même s’il quitte l’entreprise. Aucune contribution n’est nécessaire de la part de l’employeur, puisque le versement de la prime se fait directement entre l’employé et l’assureur.

Quelque soit le régime d’assurance collective, il devra a minima offrir la couverture prévue par la RAMQ. L’offre de base d’une assurance collective doit donc comprendre les médicaments couverts par le régime public. Cela dit, la plupart des assurances collectives vont au-delà de cette couverture de base et proposent d’autres garanties complémentaires.

Voici les différentes garanties qui pourront être proposées par l’assureur :

Garanties qui peuvent être couvertes par l'assurance collectiveCouverture
Assurance maladie (ou santé)L’assurance maladie vient compléter le régime d’assurance public de la RAMQ, qui ne couvre pas la totalité des frais de santé, notamment en termes de médicaments, de frais dentaires, de frais optiques, de soins paramédicaux ou de fournitures médicales.
Assurance invaliditéL'assurance invalidité permet au salarié de l'entreprise d’assurer la continuité de ses revenus en cas d'invalidité, sur le court ou le moyen terme.
Assurance vieL'assurance vie prévoit qu’en cas de décès de l'adhérent ou bien de l’une de ses personnes à charge, les proches puissent toucher une somme d’argent
Assurance maladie graveL’assurance maladie grave permet à l’adhérent de toucher une somme forfaitaire en cas de maladie grave
Assurance dentaireL’assurance dentaire prévoit un remboursement des frais dentaires ordinaires (soins de routine, examens, radiographies…) mais aussi des frais pour des soins plus coûteux (couronnes, ponts, implants, greffes…) et orthodontiques (appareils, modèles…)
Assurance soins de la vueL’assurance soin de la vue rembourse certains frais optiques qui ne sont pas couverts par le régime de base, comme les lentilles cornéennes, la chirurgie…
Assurance voyageL’assurance voyage couvre les frais en cas de problème survenu lors d’un séjour à l’étranger : soins médicaux, coûts de rapatriement, assurance bagages…
Assurance pour les employés internationauxL’assurance pour les employés internationaux permet de protéger les employés qui, temporairement ou non, travaillent dans un autre pays, ou ceux qui viennent travailler au Canada
Assurance pour les retraitésL’assurance pour les retraités prévoit un maintien de l’assurance collective pour les employés qui partent à la retraite, à des conditions particulières
Garanties pouvant être proposées par une assurance collective PME.

Pour souscrire la meilleure assurance collective pour votre petite entreprise, le mieux reste de magasiner les offres du marché afin d'identifier le contrat le plus adapté à votre PME :

Comparez les meilleures soumissions d'assurances collectives en quelques secondes.

Je compare

Quelles options d’assurance collective peuvent être proposées par la PME ?

En complément des garanties de santé, l’assureur peut également proposer des outils annexes pour soutenir et prévenir la santé de l’entreprise et de ses employés, comme :

  • Programme d’aide aux employés : le PAE propose aux assurés et à leurs familles plusieurs services pour traiter les soucis personnels ou familiaux des employés, ou des problèmes de santé physiques ou psychologiques (tensions conjugales, problèmes liés à l'alcoolisme, la dépression, la dépendance de l'un des membres du contrat etc..) Il permet aux personnes responsables dans votre entreprise de recommander un employé en difficulté vers un accompagnement téléphonique personnalisé et ce, autant pour sa santé physique que psychologique. Le programme offre aussi de l’intervention en situation de crise et un service-conseil pour vos gestionnaires.
  • Programme d'aide aux entreprises : pour bénéficier de conseils avisés en tant qu'administrateur et pour gérer votre contrat au mieux
  • Programme de mieux-être : pour offrir aux employés de l’information et du soutien leur permettant de vivre plus sainement et d’être attentif à leur bien-être global, à travers différents ateliers, séminaires, formations…
  • Accompagnement dans la gestion des absences, via des outils d’intervention précoce ou de soutien au retour au travail, qui permettront de limiter les conséquences d’un accident ou d’une absence.

Quel est le prix d’une assurance collective petite entreprise ?

Le prix de l’assurance collective peut être un frein pour les entreprises de moins de 50 salariés, qui n’ont pas les mêmes ressources et les mêmes économies d’échelles que les grandes entreprises. C’est pourquoi les assureurs proposent souvent des tarifs d’assurance collective adaptés aux petites entreprises.

À savoir que le montant de la prime d’une assurance collective dépend de plusieurs facteurs :

  • le nombre de salariés et la tranche d'âge moyenne des salariés ;
  • les niveaux de salaires des employés (âge, sexe, catégorie professionnelle, etc.) ;
  • les niveaux de protection choisis (garanties santé, dentaire, invalidité, etc.) ;
  • les corps de métier couverts ;
  • l'historique de réclamations ;
  • les franchises choisies, la coassurance, etc.

En moyenne, le prix d’une assurance collective varie d'un salarié à l'autre :

Type d'assurance collectiveTarif mensuel
Assurance collective individuelleEntre 80 et 150 $
Assurance collective familialeEntre 180 et 345 $

Cette prime est partageable entre l’employé et l’employeur : l'employeur prend à sa charge un pourcentage de la prime de son salarié. Au Québec, la cotisation de l'employeur est souvent de 50 %, voire plus dans certaines entreprises. Au global, pour l'employeur, le coût total de l'assurance collective représente en moyenne 4 % du coût de sa masse salariale.

Quel est l’impôt sur les primes d’assurance collective des petites entreprises ?

Pour évaluer au plus près le coût total d’une assurance collective, l’entreprise doit également évaluer l’impôt qu’elle devra payer sur les primes. En effet, au Québec, certaines primes payées par l’employeur sont considérées comme un avantage imposable d’assurance collective, c’est-à-dire que la prime versée par l’employeur est considérée comme partie de la rémunération globale, et mérite donc d’être imposée, au même titre que le salaire.

Quelles sont les garanties considérées comme avantage imposable ?

AssuranceGaranties imposables au niveau provincialGaranties imposables au niveau fédéral
Assurance vie
Assurance décès, accident et maladies graves
Assurance médicament
Assurance dentaire
Assurance invalidité

Dans le cas d’un programme de garanties individuelles, l’employeur n’aura aucune contribution à payer à l’assureur, puisque l’employé est détenteur de sa couverture, et versera sa prime directement à l’assureur.

Quels sont les avantages d’une assurance PME ?

En tant qu’employeur, vous n’avez pas l’obligation de proposer une assurance collective à vos employés. Mais, de nombreuses PME offrent pour autant des plans d’assurance à leurs employés. En effet, l’assurance collective ne doit pas être considérée uniquement comme une dépense, les PME peuvent y voir aussi un retour sur investissement, qui présente des avantages indéniables :

  • Attirer et fidéliser ses employés. L’un des plus grands défis d’une petite entreprise est d’attirer du personnel compétent, et de le garder à long terme. Les conditions de travail que vous proposerez à vos salariés pourront contribuer à convaincre des candidats de vous rejoindre. Offrir une assurance collective peut donc constituer une carte à jouer pour attirer et retenir de nouveaux talents dans votre PME.
  • Construire une culture et une image d’entreprise : une entreprise qui grandit a besoin de définir des valeurs et des aspirations communes. L’accès à la santé, la protection des employés et leurs familles peuvent en faire partie, et contribuer à fédérer vos salariés, en positionnant votre entreprise comme positive et bienveillante.
  • Maintenir la productivité : en proposant une assurance collective dans votre PME, vous pourrez augmenter sa productivité, et réduire l’absentéisme occasionnel de vos employés. En effet, soutenir vos employés dans l’accès aux soins médicaux leur permettra d’être en meilleure santé et de moins s’absenter, et donc d’être plus productif. Selon le sondage Benefits Canada de 2021, 47 % des participants disent qu’ils se sont déjà absentés du travail en raison d’une douleur ou d’une maladie chronique. De nombreux assureurs proposent également des outils complémentaires aux employés pour prendre soin d’eux, et demeurer en bonne santé au travail, comme les programmes d’aide aux employés, les programmes de mieux-être…
  • Protéger votre entreprise : Protéger vos employés, c’est protéger votre entreprise, car votre main d’œuvre est votre actif le plus précieux, surtout pour une petite entreprise ! En proposant une protection santé de qualité, vous assurez la bonne santé physique et mentale de votre main d’œuvre, et vous vous prémunissez contre les risques liés aux accidents et maladies. Les assureurs proposent généralement des outils pour favoriser le maintien en emploi ou une réintégration plus rapide, et ce, au profit de l'employé et de l'organisation.
  • Garantir la protection de santé de vos employés et de celle de leur famille, sans preuve d’assurabilité : le plus souvent, ils seront couverts de façon immédiate, sans égard à leurs conditions de santé passées ou actuelles, et n’auront pas à subir d’examen médical, contrairement à un contrat d’assurance individuel.

7 conseils pour choisir une assurance collective PME pas chère !

  • Conseil n°1 : comprendre les besoins de vos employés

Avant de mettre en place un contrat d’assurance collective dans votre entreprise, il est essentiel de bien comprendre les attentes de vos salariés. Si vous êtes une petite entreprise, il sera facile de sonder vos employés, via un questionnaire par exemple. Vous pouvez aussi vous baser sur le profil démographique de vos salariés, ou encore effectuer une analyse comparative pour déterminer quelles garanties offrent les autres employeurs de votre secteur. Par exemple, si la moyenne d’âge de vos employés est basse, la couverture de soins dentaires ne fera vraisemblablement pas partie de leurs priorités.

  • Conseil n°2 : formuler vos objectifs

La mise en place d’une assurance collective représente un coût, non négligeable pour une petite entreprise ! Il est donc important d’être au clair sur l’objectif de ce dispositif : est-ce pour augmenter la capacité concurrentielle de votre entreprise ? Pour retenir vos employés ? Pour attirer de nouveaux talents ? Pour augmenter votre productivité ? Vous pourrez ainsi construire un programme d’assurance ajusté à votre objectif.

  • Conseil n°3 : magasiner les offres

Il est conseillé de comparer les offres de plusieurs assureurs, afin de choisir celle qui sera la plus adaptée à votre entreprise, et au meilleur prix. Pour cela, il peut être judicieux d'utiliser un comparateur d’assurances en ligne, qui vous permettra en quelques clics de comparer les offres proposées par les différents assureurs :

Comparez les meilleures soumissions d'assurances collectives en quelques secondes.

Je compare
  • Conseil n°4 : décrypter les termes du contrat de l’assurance

Les contrats d’assurance collective peuvent être complexes : conditions d’éligibilité, garanties, clauses d’exemptions, délais, conditions générales, options, montants de franchises… autant de détails qu’il est important de bien comprendre pour anticiper le coût réel de votre assurance.

  • Conseil n°5 : négocier le prix

Négocier le prix n’est pas réservé aux grandes entreprises ! Même si vous avez moins de 50 salariés, vous pouvez tout à fait discuter le prix proposé par votre assureur, en jouant par exemple sur le montant des primes, l’étendue de la couverture, etc.

Plus les employés seront autonomes dans l’administration de leur assurance, moins vous perdrez de temps (et d’argent !), et ne monopoliserez vos ressources pour administrer votre assurance. Espace client digital, formulaires téléchargeables en ligne, signatures électroniques, suivi de dossier : autant de solutions qui permettront d’améliorer l’expérience de vos salariés en simplifiant leurs démarches. Veillez donc à vérifier que l’assureur dispose d’une interface de gestion bien conçue et facile d’utilisation, avec une bonne gestion des réclamations.

  • Conseil n°7 : vous faire accompagner par un courtier

Les assureurs sont nombreux sur le marché, et les offres d’assurance collective peuvent être complexes. Souscrire à une assurance collective est un investissement qui n’est pas anodin, et qui peut justifier de faire appel à un courtier en assurance collective. Expert en la matière, le courtier pourra vous aider dans toutes les étapes de la souscription : analyser vos besoins de façon approfondie, mener l’appel d’offres auprès des assureurs, négocier le prix en usant de ses tarifs préférentiels, vous accompagner dans la mise en place des démarches administratives…

Faire appel à un courtier ne vous coûtera généralement pas plus cher, puisque le courtier est rémunéré sous forme de commission par l’assureur et perçoit un pourcentage sur chaque contrat signé, en qualité d’apporteur d’affaires.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ