Les meilleurs prêts rénovation au Canada

Un prêt rénovation est utilisé pour financer les travaux de rénovation de votre bien immobilier.

Cela fait longtemps que vous voulez devenir propriétaire, et vous avez enfin trouvé le bien de vos rêves. Mais il a besoin de sérieuses rénovations... Comment faire pour les financer sans puiser dans vos économies personnelles ? La réponse est simple : un prêt rénovation. Quelles sont les possibilités ? Comment utiliser un prêt hypothécaire pour financer les travaux ? Est-il possible de trouver un prêt à taux zéro ?

Vous trouverez les réponses à toutes vos questions dans cet article.

Qu’est-ce qu’un prêt rénovation ?

Le terme "prêt rénovation" est une appellation générale que l'on utilise dans le langage courant pour désigner tout type de prêt servant à financer des rénovations dans un logement.

Ce prêt peut être :

  • un simple prêt personnel;
  • un produit de financement hypothécaire; ou
  • un prêt spécifique lié à un programme gouvernemental.

Les prêts personnels sont plus adaptés à des travaux mineurs, car les sommes de ce type d'emprunt sont limitées et entraînent souvent des taux d'intérêts plus élevés.

Les prêts hypothécaires vous permettent d'emprunter des sommes plus élevées à des taux généralement plus faibles et sont donc plus adaptés à des rénovations importantes, surtout si celles-ci augmentent à terme la valeur du logement.

Bon à savoir

Il est parfois possible d'obtenir des prêts fédéraux pour des rénovations spécifiques, dont le taux d'intérêt est nul.

Prêt rénovation et hypothèque

Utiliser un prêt hypothécaire afin de financer des rénovations dans un logement est une pratique répandue. Cela peut se faire de différentes manières.

Il est tout d'abord possible de prendre en compte le prix des rénovations au moment de la contraction du prêt hypothécaire pour l'achat du logement. Il s'agit alors d'ajouter le coût estimé des travaux au prix de la maison, de déduire la mise de fond, et d'emprunter le reste. Considérez l'exemple suivant :

Bon à savoir

Exemple

Vous souhaitez acquérir une maison d'une valeur de 500 000 $. Cette maison a cependant besoin de rénovations, dont vous (ou un expert) estimez le coût à 25 000 $. Au moment de la contraction de votre prêt hypothécaire, vous pouvez faire le calcul suivant : le coût total de cette maison serait théoriquement de 525 000 $. Une mise de fond de 20% vous reviendrait à 105 000 $, et il vous faudra alors emprunter 420 000 $.

Cette solution vous permet de bénéficier des taux d'intérêts relativement bas des prêts hypothécaires tout en ayant la possibilité de commencer les travaux dès l'acquisition du bien. Attention cependant, vous devrez être sûr d'estimer correctement le coût des rénovations : si vous n'empruntez pas assez, vous risquez de dépasser votre budget; mais si vous prévoyez trop large il sera plus difficile de justifier votre demande auprès de votre institution financière.

Il est également possible, si vous avez déjà contracté votre prêt hypothécaire sans prendre en compte le coût des travaux, de refinancer celui-ci : Lorsque vous avez un prêt hypothécaire en cours, vous avez la possibilité de rajouter à votre emprunt jusqu'à 80% de la valeur du logement, moins ce qu'il vous reste à rembourser. Reprenons l'exemple précédent :

Bon à savoir

Vous avez contracté un prêt hypothécaire de 500 000 $ pour l'achat de votre maison. Aujourd'hui, il vous reste 300 000 $ à rembourser. Vous pouvez donc refinancer la prêt à hauteur de 100 000 $ supplémentaires maximum : 500 000 $ × 80 % - 300 000 $ = 100 000 $.

Enfin, vous pouvez opter pour une marge de crédit hypothécaire. Cette formule très pratique vous permet d'emprunter à tout moment les sommes dont vous avez besoin et de ne payer des intérêts que sur ce que vous empruntez. Mais attention à bien gérer vos finances, au risque de vous endetter sur le long terme.

Quelle banque choisir pour un prêt travaux de rénovation ?

De nombreux prêteurs privés se sont positionnés sur les petits prêts personnels et offrent des prêts à des taux avantageux, facilement accessibles. Vous disposez des fonds en 24 heures sur votre compte. Pour savoir quel est l'acteur le plus adapté à vos besoins, remplissez l'outil ci-dessus.

Autrement, au Canada, trois institutions financières sont souvent envisagées pour des prêts rénovation : le Mouvement des Caisses Desjardins, la Banque Nationale du Canada, et la BMO.

  • Desjardins offre de nombreuses possibilités de financement concernant les rénovations, allant du simple prêt personnel à leur produit principal : la marge Atout, une marge de crédit hypothécaire spécialement pensée pour permettre la réalisation de vos projets, comme des rénovations par exemple. La marge Atout mise sur la flexibilité, avec des possibilités de paiement personnalisables, des taux d'intérêts faibles et un amortissement sur le long terme.
  • La Banque Nationale n'offre pas de produit expressément destiné à la rénovation, mais une très large gamme de prêts et de marges de crédits hypothécaires, à taux fixes ou variables, sur des périodes allant de 1 mois à 10 ans. Certains termes font régulièrement l'objet d'offres spéciales et de réductions, vous pouvez donc rester à l'affût jusqu'à trouver la solution de financement parfaite pour vous à un taux concurrentiel.
  • La BMO quant à elle, propose une solution dénommée "Prêt sur la valeur domiciliaire", qui se trouve être un prêt d'hypothèque de second rang, c'est à dire que celui-ci peut être contracté sur un bien faisant déjà l'objet d'un autre prêt hypothécaire. Le prêt sur valeur domiciliaire de la BMO peut être contracté pour un minimum de 10 000 $ et un maximum de 80% de la valeur de votre propriété, pour une période de votre choix de 1 à 25 ans.

Prêt rénovation sans intérêts : est-ce possible ?

Pas encore, mais bientôt ! Depuis 2021, le gouvernement fédéral via la SCHL à décidé de mettre à disposition des foyers québécois des prêts pour rénovations énergétiques avec un taux d'intérêt de 0%.

Le budget total de ce projet est de 4,4 milliards de dollars, distribués sous formes de prêts à taux zéro pendant 5 ans à compter de 2021 / 2022. Ces prêts pourront atteindre une valeur de 40 000 $ par foyer maximum, et devraient aider jusqu'à 175 000 propriétaires dans tout le Québec à effectuer des rénovations énergétiques majeures.

Prêt taux zéro pour rénovation énergétique : comment ça marche ?

À l'heure actuelle, le projet est encore récent : les modalités des prêts énergétiques à taux zéro n'ont pas été dévoilées et il n'est pas encore possible de faire une demande. Cependant, les prêts viseront à créer des logements "plus verts et éco-énergétiques", on peut donc s'attendre à ce que les rénovations concernées touchent entres autres les sujet suivants :

  • L'étanchéité à l'air des murs, qui représente 1/3 des pertes de chaleur et crée des dégâts d'humidité. Aujourd'hui, si votre maison a été construite il y a plus de 20 ans, il y a de grandes chances que son étanchéité à l'air puisse être améliorée.
  • Le remplacement de vieilles portes et fenêtres qui peuvent être de véritables passoires thermiques. Les changer peut grandement améliorer l'efficacité énergétique de votre logement, tout en allégeant votre budget chauffage.
  • Le remplacement de systèmes de chauffages polluants et / ou inefficaces, comme le chauffage au gaz naturel ou même les anciennes chaudières au fioul.

Si vous pensez que votre logement pourrait bénéficier de ces rénovations ou d'autres améliorations énergétiques, restez informé sur le sujet afin de profiter d'un prêt à taux zéro dès que ceux-ci seront disponibles !

Comment obtenir une simulation de prêt rénovation ?

Pour obtenir une simulation de prêt rénovation, vous pouvez utiliser notre comparatif de prêt personnel de rénovation ci-dessus. Vous obtiendrez en quelques minutes une simulation pour un prêt de travaux de rénovation au Québec.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ