Lettre d’embauche : notre modèle à télécharger

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2021-10-15

Vous souhaitez embaucher votre candidat favori pour le poste mais ne savez pas sous quelle forme lui présenter votre décision ? 

HellosSafe met à votre disposition un modèle de lettre d’embauche et un guide pour le processus de l’embauche : l’entrevue, les questions, les réponses, les choses à éviter. 

Notre modèle de lettre d’embauche

Vous trouverez ci-dessous un exemple de modèle de lettre d’embauche, que vous pouvez utiliser et modifier comme vous le souhaitez. 

Ce document est bien-sur gratuit et peut être téléchargé anonymement :

exemple lettre dembauche quebec

Le processus de l’embauche côté du candidat : comment ça marche ? 

Au Québec, le processus de l’embauche n’est pas plus compliqué ou plus lourd qu’ailleurs. On peut établir plusieurs étapes principales, c’est-à-dire qui seront majoritairement les mêmes quel que soit le poste où vous candidatez :

  • le dépôt de la candidature 

Majoritairement composé d’un curriculum vitae et d’une lettre de présentation, certains employeurs peuvent demander des documents supplémentaires selon le poste convoité comme les résultats de test d’aptitudes ou des lettres de recommandation. 

  • l’entrevue d’embauche

Si votre dossier de candidature a été retenu, il vous faudra vous présenter à un entretien d’embauche fixé par votre possible futur employeur. Préparez-vous et apprêtez-vous ! Bien qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, lors d’un entretien d’embauche, la première impression est souvent primordiale. N’oubliez pas d’envoyer une lettre de remerciement pour l’entrevue d’embauche, afin de les remercier de vous avoir reçu. La lettre de remerciement après entretien d’embauche est souvent très appréciée.

  • le retour de l’entrevue d’embauche

Pour un candidat, cette étape est souvent la plus pénible, car la seule chose qu’il vous reste à faire après avoir mis toutes les chances de votre côté est… patienter. Le retour de votre entrevue peut prendre plus ou moins longtemps selon les entreprises (n’oubliez pas de soulever le point à la fin de votre entretien d’embauche !) 

Les deux options du retour sont: une lettre de remerciement d’entrevue d’embauche, en cas de retour négatif ou une lettre de confirmation d’embauche, en cas de retour positif.

  • la prise de poste

Félicitations ! Vous avez reçu votre lettre de confirmation d’embauche, et validé par la suite votre volonté de rejoindre cette entreprise. Il ne vous reste plus qu’à préparer votre prise de poste : lecture et signature du contrat de travail.

Le processus de l’embauche côté employeur : comment ça marche ? 

Du point de vue de l’employeur, le processus d’embauche représente des étapes plus longues, et majoritairement plus complexes.

  • Identifier et définir le besoin de votre entreprise

Posez-vous les bonnes questions, car cette première étape suscitera la réussite ou non de toutes celles qui suivront. Quelles missions nécessitent un renfort ? Quels profils de candidats recherchez-vous ? 

  • Rédigez la fiche de poste, et diffusez la

Ecrivez votre annonce,  soyez clair et précis. Expliquez explicitement vos attentes et vos critères de sélection. Enfin déposez votre annonce sur les réseaux de distribution d’offres d’emploi. 

  • Trier les candidatures des répondants votre annonce

Cette tâche peut s’avérer longue selon le nombre de candidatures que vous avez reçues. Organisez vous pour être le plus efficace possible.

  • Les entretiens d’embauches

Rencontrez finalement vos favoris ! Prenez la parole en premier en présentant l’entreprise, le poste et les missions qui seront confiées. Après avoir écouté le candidat posez les questions que vous avez au préalable préparées, et celles qui vous viendront spécifiquement au vue du profil que vous avez en face de vous. 

  • Choisissez votre candidat

Vous pouvez désormais choisir votre futur employé en ayant toutes les informations nécessaires. Pensez à écrire une lettre de remerciement d’entrevue d’embauche aux candidats que vous n’avez pas sélectionné.

  • Rédigez une lettre d’embauche 

Faites maintenant savoir au candidat que vous voulez que vous l’avez choisi. Rédigez la lettre de confirmation d’embauche, avec les précisions suivantes : la rémunération, le temps et les jours de travail hebdomadaire, la date du premier jour de travail prévue. Demandez un retour de sa part pour confirmer sa volonté de vous rejoindre. 

  • Préparez le contrat de travail

La dernière étape qu’il vous reste à faire est de rédiger le contrat de travail de votre nouvel employé, et attendre impatiemment son arrivée prochaine. 

Comment se préparer à un entretien d’embauche ? 

L’entretien d’embauche est l’étape cruciale du processus d’embauche. Il faut s’y préparer que vous soyez l’employeur ou le candidat. 

Se préparer à l’entretien d’embauche en étant employeur

Même si majoritairement, la situation n’est pas à son désavantage, l’employeur doit tout même se préparer. Il lui faut vendre l’entreprise et le poste, après tout c’est lui qui est en demande pour trouver quelqu’un. 

Préparez les questions pour cerner la personnalité du candidat et voir si ses valeurs et ses ambitions vont de pair avec le poste auquel il postule. Étudiez aussi sa candidature pour poser des questions plus spécifiques sur son parcours professionnel mais aussi sur ses intérêts personnels. 

Se préparer à l’entretien d’embauche en étant candidat 

Selon la personnalité du candidat, il sera plus au moins anxieux en vue de l’entretien d’embauche. Dans tous les cas, il est plus que conseillé de préparer son entretien. 

Renseignez vous sur les questions les plus fréquemment posées, sur l’entreprise, son histoire et ses valeurs, n’hésitez pas à faire des mises en situation d’entrevue d’embauche avec vos proches pour vous entraîner. 

Soyez convaincant mais trop confiant, sérieux mais naturel, n’oubliez pas que l’entreprise est  à la recherche d’être humain et donc qu’il est naturel d’avoir des émotions. Le tout est de bien les équilibrer entre elles.  

Soyez cohérent dans vos informations et préparez des questions à poser aussi à votre possible futur employeur. Cela montre votre curiosité et votre intérêt. 

Quelles sont les questions d’entretien d’embauche les plus fréquentes ? 

Les questions d’entrevue d’embauche représentent une grande partie de l’entretien d’embauche en lui-même. Bien que certaines questions soient très spontanées, il y en a quelques unes qui reviennent souvent et auxquelles vous pouvez vous préparer.

Soulignez qu’au Québec, les employeurs accordent de plus en plus d’importance au savoir-être, autant, si ce n’est plus, qu’au savoir-faire.

Voici des exemples des questions d’entretien d’embauche les plus souvent posées au Québec : 

  • pourquoi voulez-vous travailler pour nous ?
  • pourquoi pensez-vous être qualifié pour ce poste ? 
  • citez moi 2 de vos réalisations dont vous êtes le plus fière
  • parlez-moi d’un problème rencontré dans votre vie professionnelle et de la manière dont vous l’avez résolu.
  • où vous voyez-vous dans 5 ans ? 
  • savez-vous dire non ?
  • quels sont vos points forts et vos points faibles ?
  • que pensez-vous apporter à notre entreprise ?
  • de quelle manière vos collègues pourrez vous décrire ?  
  • qu’est ce qui vous distingue des autres candidats ?

Les défauts d’entretien d’embauche : qu’est ce qu’il ne faut pas dire ?

Parmi les grandes questions classiques de l’entretien d’embauche on retrouve toujours : “citez moi 3 de vos qualités et 3 de vos défauts” ou “citez moi certains de vos points faibles”. Alors quels sont les défauts d’entretien d’embauche que l’on peut facilement avouer ? Et avant tout, quels sont ceux à ne pas dire ? 

  • Réservé
  • Obstiné
  • Impatient
  • Méfiant
  • Ambitieux
  • Mal organisé
  • Intolérant
  • Souvent en retard
  • Compétitif 
  • Manque de confiance en soi

Bien sûr, pensez à préparer l’explication et l’interprétation qu’il faut avoir de vos points faibles. Par exemple : “ Je suis méfiant parce que je préfère généralement attendre de pouvoir me faire ma propre opinion et ne pas suivre directement les idées reçues”.

De plus, soyez stratégique, il est facile, si on est préparé, de faire relativiser sur un gros défaut en le rendant moins terrible que ce qu’il n’y paraît. Par exemple : “ je n’aime pas l’autorité” peut se transformer en : “je respecte les consignes et corrections de mes supérieurs ainsi que les objectifs qu’ils me donnent mais je peux parfois être sensible à un style d’autorité très directif et sans communication”. 

Entreprise et assurance collective

Et pour que vos salariés soient protégés au mieux, quoi de mieux qu’une assurance santé collective ? Magasinez les meilleures assurances collectives pour votre entreprise en quelques secondes, ici :

Comparez les meilleures soumissions d’assurances collectives en quelques secondes.

Je compare
Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis