Calcul période ovulation

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2022-05-13

[[translations.resultText]] getTotal

Le cycle menstruel, c'est-à-dire la période entre le début des règles et le début des règles suivantes se décompose en plusieurs phases. Ce cycle dure en moyenne 28 jours mais il varie en fonction de chaque femme. En réalité, il est compris entre 21 et 40 jours et près de la moitié des femmes ont un cycle supérieur à 28 jours !

Pourtant, si vous souhaitez avoir un enfant, connaître votre moment dans un cycle est essentiel. En effet, la période d'ovulation est très courte : elle ne dure qu’en moyenne 24 heures dans le cycle total.

Heureusement, il existe de nombreux moyens de calculer l'ovulation de manière plus ou moins précise, afin de savoir quand concevoir votre futur bébé. Voyons tout cela ensemble.

Qu’est-ce que l’ovulation ?

La définition de l'ovulation est assez simple : c’est un mécanisme de reproduction féminin présent chez tous les mammifères. C’est un organe sexuel, l’ovaire, qui est chargé de produire de manière régulière plusieurs ovocytes. Après une période de maturation, un seul de ces ovocytes se transforme en ovule.

L’ovule contient la moitié du matériel génétique de la femme et par conséquent, du futur enfant. Une fois fécondé par un spermatozoïde, l’ovule se transforme et devient la première cellule de la vie.

Lorsque l’ovule arrivé à maturation dans l’ovaire, il est expulsé et aspiré par les trompes de Fallope. L’ovule y reste pendant une courte période de 24 heures. Si pendant ce laps de temps il n’est pas fécondé par un spermatozoïde, il se désagrège puis est éliminé par le corps.

Le moment où une femme ovule est donc extrêmement restreint. Heureusement, sa période de fertilité est plus longue, comme nous le verrons par la suite. Cependant, savoir calculer de la manière la plus précise possible la date d’ovulation est absolument essentiel si vous souhaitez concevoir un enfant !

Comment calculer la date d’ovulation ?

En règle générale, l’ovulation a lieu au milieu d’un cycle menstruel de 28 jours, à savoir 14 jours après le début des règles et 14 jours avant le début des règles suivantes. Mais ça, c’est dans la théorie !

En effet, comme nous l’avons expliqué précédemment, les cycles menstruels ne durent pas tous exactement 28 jours. Certaines femmes ont des cycles plus longs, d’autres des cycles beaucoup plus courts, et certaines femmes ont même des cycles qui ont une durée variable ! Il est d’autant plus difficile dans ce cas de déterminer avec précision la date d’ovulation. Et nous l’avons vu, la précision est importante : vous n’avez que 24 heures pour féconder l’ovule.

Pour connaître plus précisément votre date d’ovulation, vous pouvez vous appuyer sur trois outils principaux :
- noter avec soin la durée de vos cycles menstruels, pour chercher quel moment est à la moitié du cycle est quel moment est à 14 jours des règles suivantes (l'ovulation devrait théoriquement avoir lieu dans cet intervalle),
- chercher les symptômes liés à l’ovulation,
- utiliser un test d'ovulation.

Il n’existe pas de méthode miracle pour calculer la date de l’ovulation de manière précise. C’est un savant mélange entre toutes ces méthodes qui vous permettra d’avoir l’idée la plus précise possible sur ce moment. Voyons ensemble comment fonctionnent ces trois méthodes.

Comment interpréter un test d’ovulation ?

Le test d’ovulation urinaire va analyser le taux d’hormone lutéinisante (LH) dans votre corps. C’est une hormone qui apparaît environ 24 heures avant l’ovulation. Si elle est détectée, il est fortement probable que votre pic de fécondité soit proche ! Le test d'ovulation positif plusieurs jours est possible.

Lorsque vous effectuez un test d'ovulation, vous avez sur votre test une zone blanche avec deux lettres : T et C. Vous avez alors 3 possibilités :
- soit une bandelette rouge apparaît uniquement sur le C. Le test est alors négatif : votre période d’ovulation n’est pas dans les prochaines 24 à 36 heures.
- soit une bandelette rouge apparaît sur le C et une bandelette rouge clair apparaît sur le T : votre niveau d’hormone lutéinisante commence à monter, mais il est probable qu'elle ne soit pas suffisante pour que l’ovulation ait encore eu lieu
- deux bandelettes rouges apparaissent, ou bien la bandelette rouge présente sur le T est plus rouge vif que celle du C : vous disposez d’un test d'ovulation positif. Il conviendra alors de multiplier les rapports pendant 4 à 5 jours pour maximiser ses chances de conception.

Il existe par ailleurs des tests digitaux qui vous donneront des résultats de manière tout aussi fiable, mais en affichant un oui / non plus facile à interpréter.

Le test d'ovulation clearblue est sans doute le plus connu et le plus efficace pour déterminer si vous êtes proches de votre période d’ovulation. Mais elle peut se révéler contraignante puisqu’il faudra renouveler le test toutes les 24 à 36 heures en cas de résultat négatif.

Le test d’ovulation est-il toujours positif s’il y a une grossesse ?

Attention, de nombreux messages sur ce sujet sont postés sur les forums en ligne ! Le test d’ovulation permet de savoir si l’ovulation a lieu, mais ne fait pas office de test de grossesse. En effet, ce n’est pas la même hormone qui est recherchée dans les deux cas. Il peut y avoir ovulation sans insémination.

Ainsi, le test d'ovulation positif peut l'être sans qu’il y ait nécessairement de grossesse. De même, le test d’ovulation ne sera pas toujours positif en cas de grossesse, puisqu’une fois l'insémination effectuée, le taux de LH diminue dans le corps.

Si vous êtes déjà enceinte, notre outil de calcul du nombre de semaines de grossesse vous permettra de connaître la date prévue de votre accouchement.

Quels sont les symptômes de l’ovulation ?

Le deuxième moyen pour savoir si vous êtes en période d’ovulation est de faire attention aux différents symptômes que vous subissez. Attention, ceux-ci ne sont qu’une indication ! Un symptôme isolé ne signifie pas forcément une ovulation, il vaut donc mieux chercher un ensemble de symptômes concordants.

Nous pouvons ainsi citer comme signe ovulation :
- une tension dans les seins,
- une bonne libido,
- une sensation de lourdeur dans le ventre, de ballonnement voire de crampes abdominales,
- une légère hausse de la température, surtout le matin,
- de la glaire transparente peut également faire son apparition.

Ayez tout de même en tête que chez certaines femmes, aucun symptôme ne se manifeste en particulier, alors que chez d’autres ce sont des symptômes différents. Prenez donc cette liste non exhaustive avec des pincettes et comme un outil supplémentaire. Gardez bien en tête que c’est en combinant toutes les méthodes que vous arriverez à déterminer précisément le moment de votre ovulation.

Comment réaliser son calendrier d’ovulation personnalisé ?

Que votre cycle dure 25, 28 ou 34 jours, l’ovulation a toujours lieu environ 14 jours avant la date des prochaines règles. La première étape consiste donc à déterminer la durée de votre cycle. Le cycle peut parfois varier de quelques jours. Chez certaines femmes, la durée du cycle peut varier fortement, l’idéal est dans ce cas de consulter un médecin.

Une fois que vous avez déterminé la durée de votre cycle menstruel, faites partir un nouveau calendrier ovulation règles à chaque début de règles. C’est vraiment ce moment qui marque le début d’un cycle.

Par exemple, si vous avez déterminé que votre cycle entier dure 30 jours, vous saurez ainsi que votre ovulation aura lieu autour du 16ème jour suivant le début des règles (30-14). Il vous faudra alors prendre une plage plus large comme marge de sécurité (trois jours avant et trois jours après cette date), lors de laquelle vous ferez attention aux symptômes listés ci-dessus. C’est à ce moment que vous pourrez dégainer votre test d’ovulation. Pour plus de précision, vous pouvez ainsi en faire un toutes les 24 heures pendant cette période.
Dans notre exemple, ce sera donc entre le 13ème jour et le 19ème jour suivant le début des règles qu’il vous faudra tout particulièrement être vigilant.

Pour réaliser ce calendrier, l’idéal est de prendre un calendrier papier, de marquer d’une croix rouge le début de chaque règles. Après trois cycles, vous devriez constater une durée moyenne. C’est sur cette base que vous pouvez vous baser.
Si vous ne disposez pas de calendrier papier, vous pouvez utiliser un agenda en ligne, une application dédiée ou tout simplement une feuille et un stylo où vous marquez chaque jour d’un cycle et le jour d'ovulation.

Combien de temps dure la période d’ovulation ?

La première phase d’ovulation est lente et dure plusieurs jours. On commence avec la production d’ovocytes qui vont maturer et une d’entre-elle va se transformer en ovule environ 14 jours avant les prochaines règles. L’ovulation en elle-même est très rapide : entre la transformation de l’ovocyte en ovule et son expulsion par l’ovaire dans les trompes de Fallope, cela se fait en 24 à 72 heures. Une fois expulsé, l’ovule reste à disposition pour l'insémination seulement entre 24 et 72 heures.

Pourquoi l’ovulation est-elle douloureuse ?

Il est tout d'abord à signaler que l’ovulation ne provoque pas de douleur chez toutes les femmes. Comme pour la durée du cycle menstruel, chaque femme n’est pas sur un même pied d’égalité sur ce sujet.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la douleur. Il faut savoir que juste avant de devenir un ovule, l’ovocyte sélectionné par l’ovaire grossit très rapidement. Cela exerce une forte pression sur la paroi de l’ovaire qui finit par l’expulser. La pression, tout comme l’expulsion peuvent provoquer un sentiment de gêne intense et même provoquer de vives douleurs thoraciques ou sur un côté. Avoir mal au ventre 4 jours après ovulation est donc normal.

Est-il normal de ressentir un tiraillement au bas du ventre après l’ovulation ?

Juste avant la phase d’ovulation, le corps se prépare à une éventuelle conception suivie de l’accueil de la cellule fécondée, c’est ce qu’on appelle la nidation. Celle-ci a lieu dans l’endomètre (la paroi de l'utérus) qui grossit pour atteindre environ 10 mm d’épaisseur. Cela peut parfois créer des douleurs et des tiraillements dans le bas du ventre.

Pendant et juste après l’ovulation, l’endomètre continue de grossir et créant des néovaisseaux et peut atteindre jusqu’à 14 mm d’épaisseur. Là encore, le gonflement de l’endomètre peut se révéler très douloureux.

Enfin, si la conception n’a pas lieu, l’endomètre se rétracte brutalement, la muqueuse utérine se détache et s’élimine par les voies naturelles : c’est ce qu’on appelle plus vulgairement les règles. Là encore, ce processus peut donner lieu à des tiraillements au bas du ventre et de fortes douleurs.

Il est donc tout à fait normal de ressentir ce genre de gêne au bas ventre après l’ovulation, puisqu’elles annoncent le début des règles.

Comment sont les pertes juste après l’ovulation ?

Au moment de l’ovulation, certaines pertes peuvent apparaître. Plus communément appelées pertes blanches ou pertes transparentes, c’est en réalité la glaire cervicale qui fait son apparition.

Ces glaires cervicales sont composées d’eau, de minéraux et de protéines. Leur apparence est aqueuse, transparente et filante avant l’ovulation. Environ quatre jours avant l’ovulation, elles sont glissantes et ressemblent à du blanc d’œuf cru. Ces pertes deviennent de plus en plus opaques, élastiques et collantes à l’approche de l’ovulation. La perte blanche après l'ovulation devient vraiment collante et opaque. Une perte jaune après ovulation peut signifier la présence d'un problème de flore vaginale ou d'IST.

Observer la composition des pertes est donc un autre bon moyen de déterminer si l’ovulation se rapproche ou a eu lieu.

Comment est la glaire s’il y a eu fécondation ?

La glaire cervicale est très utile dans le processus de reproduction : elle permet de guider les spermatozoïdes jusqu’à l’ovule, de les faire maturer et leur permet de survivre jusqu'à 5 jours dans le corps de la femme. Cette glaire est produite sous l’effet des oestrogènes.

Comme nous l’avons vu, si la conception n’a pas lieu, l’endomètre se rétracte brutalement et élimine la muqueuse utérine. Cela est dû à l’apparition de la progestérone, qui signale au corps qu’il est temps de l’éliminer et de recommencer un cycle.

En cas d'insémination en revanche, les taux d'oestrogène et de progestérone vont être totalement différents ! L’oestrogène ne redescend pas et la progestérone n'apparaît pas. La glaire cervicale après fécondation continue et peut être extrêmement abondante et visqueuse. Les pertes blanches dont nous parlions précédemment continuent et deviennent alors un signe.

Perte de sang pendant l’ovulation : est-il normal de saigner ?

Certaines femmes connaissent des épisodes de saignement pendant l’ovulation (on appelle également cela le spotting d'ovulation). Cela est quelque chose de totalement normal et n’est pas grave. Cela serait dû à plusieurs facteurs :
- à la fois à un changement hormonal brutal,
- à la fois à l’épaississement de l’endomètre.

En effet, pour épaissir, l’endomètre crée des néovaisseaux qui peuvent parfois gonfler très fortement. Si certains éclatent, ils peuvent créer de petits saignements.

Est-ce qu’une ovulation tardive retarde les règles ?

L’ovulation a lieu 14 jours avant les règles, avec plus ou moins 3 jours d’intervalle. Une ovulation tardive rallonge donc la durée totale du cycle, et il est probable dans ce cas que le cycle dure plus de 28 jours. Inversement, une ovulation précoce a toujours lieu 14 jours avant les règles, mais cela indique simplement que votre cycle sera moins long que les 28 jours moyens ! C’est donc la durée de la première partie du cycle qui est variable, la période d’ovulation intervenant toujours globalement au même moment.

Encore une fois, cela est totalement normal : les cycles menstruels varient en fonction de chaque femme. De même, il faut bien prendre conscience qu’une ovulation peut exceptionnellement avoir lieu en dehors de ces 14 jours avant les règles, et il est même possible d’avoir un mois sans ovulation !

Un test d’ovulation peut-il détecter une grossesse ?

Contrairement à certaines croyances populaires, le test d’ovulation permet de détecter la présence de l’hormone LH, tandis que le test de grossesse recherche l’hormone HCG. Ce sont donc deux choses différentes, et il n’est pas possible d'utiliser un test d’ovulation pour détecter une grossesse ! Tout juste peut-on détecter que l’on ovule plus, ce qui peut donner un indice sur une éventuelle grossesse. Mais généralement, de nombreux autres symptômes vous mettront sur la voie avant.

Peut-on tomber enceinte hors période d’ovulation ?

Il faut d'abord différencier période de fertilité et période d’ovulation. La période de fertilité est beaucoup plus large que la période d’ovulation. En effet, si l’ovule ne vit qu’en moyenne 24 heures, il peut parfois survivre et être fécond pendant 72 heures. De même, les spermatozoïdes peuvent vivre dans le milieu utérin pendant 5 jours en moyenne et jusqu’à 7 jours parfois !

La période d’ovulation elle-même est sujette à variation de plus ou moins trois jours. C’est pourquoi, la période de fertilité est globalement comprise entre le 8ème et le 17ème jour de votre cycle.

Il est à noter que les spermatozoïdes peuvent également survivre en cas de règles. Ainsi, si vous avez un rapport non protégé à ce moment et que votre cycle est très court (avec une ovulation au 7ème jour du cycle par exemple), vous pouvez également tomber enceinte.

Quoi qu’il arrive, il est nécessaire d’ovuler pour tomber enceinte. Mais un rapport hors période d’ovulation peut donc également vous faire tomber enceinte, si les spermatozoïdes survivent et que l'ovulation à lieu peu de temps après.

Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis
×

Intégrer l’outil sur votre site

Vous pouvez intégrer cet outil sur votre site en copiant le code ci-dessous et en le plaçant dans le code HTML de votre page entre les balises <body></body>

Le code de l’iFrame est accompagné d’un script javascript afin d’optimiser le responsive de l’iframe de l’outil sur votre site.

<iframe class="responsive-iframe" src="https://hellosafe.ca/app/iframe?id=BLOCKID" title="BLOCKTITLE" frameborder="0" style="top: 0; left: 0; bottom: 0; border: 0; right: 0; width: 100%;"></iframe><script src="https://hellosafe.ca/responsive.js"></script>Visitez <a href="https://hellosafe.ca">HelloSafe Canada</a> pour plus d'outils.
Copiez le code